RMC

Déconfinement: 77% des petits commerçants s'inquiètent d'un chiffre d'affaire en baisse

INFORMATION RMC - Face à ce constat, le Syndicat des indépendants demande le maintien d’un filet de sécurité pour l’ensemble des commerces de proximité au travers du fonds de solidarité universel, mais aussi le renouvellement de l’aide aux stocks invendus.

La reprise économique prend forme en France, avec une consommation en forte hausse, mais les petits commerçants n'en profitent pas. 

Selon une enquête du Syndicat des indépendants que RMC vous dévoile ce mercredi, l’affluence depuis la réouverture des commerces le 19 mai dernier ne semble pas concerner les petits commerces de proximité. 77% d'entre eux s'inquiètent d'un chiffre d'affaire en baisse, ou au mieux en stagnation, "par rapport une même période classique".

>> A LIRE AUSSI - Dernière étape du déconfinement: ce qui va changer aujourd'hui

Depuis sa réouverture le 19 mai, Muriel Martin ne voit toujours pas revenir les clients dans sa boutique de chaussures. “J’ai surtout l’impression que la reprise est sur les terrasses”, indique-t-elle.

En cause, la météo maussade qui n'incite pas ses clientes à renouveler leur garde-robe et plus surprenant, le succès du télétravail.

“La clientèle des bureaux qui revient dans le quartier revient à peu près deux jours par semaine maximum”, indique-t-elle.

Le bout du tunnel est encore loin. “J’ai de l’eau jusqu’au cou, mais je respire encore grâce aux aides”, confie-t-elle. Et ce ne sont pas les soldes qui pourraient changer la donne. “Dans le commerce, on dit que quand une saison est mauvaise, la période des soldes sera mauvaise”, affirme la commerçante.

Un retour du fond de solidarité

Dans sa mercerie, Margaux Dos Santos espère tout de même écouler les vêtements qui s'accumulent depuis le dernier confinement. “Le stock de lingerie à solder est là. Tout ça, il faudrait que ça parte. Les magasins ne sont pas extensibles, on n’a pas des réserves de 100 m2”, assure-t-elle.

Seules 8% des TPE estiment remonter la pente d'ici la fin de l'année, selon l'enquête menée par le Syndicat des indépendants, rien de surprenant, explique son secrétaire général Marc Sanchez.

“Bien évidemment, on espère que les choses vont s’améliorer dans les semaines à venir. Mais aujourd'hui, on ne peut pas considérer que la situation économique soit favorable à ces entreprises loin s’en faut”, concède-t-il.

Le Syndicat des indépendants qui pousse pour le retour du fonds de solidarité pour tous et l'allongement de la durée de remboursement des prêts garantis par l'Etat. 

Victor Joanin avec Guillaume Descours