RMC

Déconfinement: comment l'Etat réduit progressivement l'aide à la garde d'enfant

Le gouvernement a décidé de réduire le dispositif "garde d’enfant" à partir du 2 juin.

Le gouvernement prépare les Français au déconfinement à partir du 11 mai. Après une première phrase de reprise progressive de l’économie durant trois semaines, l’exécutif souhaite un retour à la normale aussi rapide que possible.

Voilà pourquoi le gouvernement a décidé de réduire le dispositif "garde d’enfant" à partir du 2 juin.

Le dispositif "garde d’enfant" sera maintenu jusqu’à fin mai, c’est-à-dire que les salariés qui ne veulent pas envoyer leur enfant à l’école pourront toujours ne pas travailler et rester chez eux pour le garder, même si l’école est ouverte, et leur salaire sera maintenu.

Si l'école est ouverte: plus d'éligibilité au dispositif

Seule différence: à compter de vendredi, ils ne seront plus considérés en arrêt de travail mais ils basculeront dans le dispositif de chômage partiel, avec un salaire garanti à 84% du net environ.

A partir du 2 juin, la règle se durcit: si l’école est ouverte, les salariés ne seront plus éligibles à ce dispositif. Pour en bénéficier, il leur faudra fournir une attestation de l’école à leur employeur prouvant que l’école n’était pas en mesure d’accueillir l’enfant.

Cela vaut pour les salariés du privé comme pour les fonctionnaires d’Etat: c’est-à-dire les enseignants, les policiers, les militaires et les agents du fisc entre autres. Ils perdront leur autorisation spéciale d’absence pour garde d’enfant si l’école est ouverte. 

Même si le gouvernement n’a pas encore décidé à quelle date: soit le 11 mai, jour de la réouverture progressive des classes, soit le 2 juin, comme pour les salariés du privé.

Victor Joanin (avec J.A.)