RMC

Découverte voyage: Nantes, la ville où il fait bon vivre

Tout l'été, RMC, Gallimard et Cartoville vous proposent la chronique "Découverte Voyage". Ce vendredi, Antoine Besse nous emmène à Nantes.

Bienvenue à Nantes, la ville qui squatte le haut des enquêtes où il fait bon vivre depuis des années. Un mélange réussi de rébellion, de modernité et de classicisme qui a vu démarrer Christine & The Queen, Katerine ou Jacques Demy. C’est dire!

On flâne dans les ruelles médiévales du quartier Bouffay, estudiantin et agité autant le soir qu’en journée. La plus ancienne des maisons (15e siècle) se trouve dans la très étroite rue de la Juiverie. Il y a toujours une terrasse de café pour faire une pause. Les amateurs de cinéma passeront dans le joli passage couvert Pomeray que Jacques Demy immortalise dans Lola en 1961.

Nantes, c’est aussi une ville culturelle assez pointue avec deux endroits très réussis. D’abord, le Lieu Unique, ancienne biscuiterie LU de petits beurrés nantais transformée en une formidable salle de concert populaire et défricheuse. On peut aller y boire un café en journée.

Huîtres et Ouest France

Et, bien sûr, Les Machines de l’île pour voir l’incroyable bestiaire d’automates en bois et acier. Il y a notamment un éléphant géant qui projette de l’eau, qui ravira particulièrement les enfants.

Pour se sentir Nantais, c'est très simple: achetez des huîtres et Ouest France le samedi à la fin du marché place de la Petite Hollande puis faites le point avec les locaux en terrasse avec un verre de muscadet. Pensez à ne pas laisser les huîtres au soleil!

En bonus: une escapade jusqu’à l’océan en remontant l'estuaire de la Loire. Arrivé à Saint-Brévin vous aurez une surprise de voir le squelette d’un serpent géant sur la plage. Pas de panique c’est une œuvre d’art signée Huang Yong Ping.