RMC

Dupin Quotidien : étrennes, quelles sont les règles ?

Les fêtes de fin d'année battent leur plein. Du coup, on a un peu tendance à oublier une autre tradition qui dure déjà depuis plusieurs années. Il s'agit notamment des étrennes, ce petit présent que l'on offre à quelqu'un afin de le remercier pour les services qu'il nous a rendus tout au long de l'année. A quelle période doit-on les offrir ? Est-ce obligatoire ? Combien donne-t-on en général ?

Une assistante maternelle qui reste un peu plus tard pour garder les enfants, une aide-ménagère qui vient en dehors de ses heures, un concierge qui réceptionne vos colis ou arrose les plantes… Vous pouvez remercier quelqu’un pour les services qu’il vous rend tout au long de l’année ?

Traditionnellement, on les offre le 1er janvier pour commencer la nouvelle année, mais désormais les étrennes se donnent pendant les fêtes, entre Noël et Nouvel an, voire un peu plus tard au mois de janvier. Il n’y a aucun cadre légal, ce n’est pas une obligation.

Combien donne-t-on en général ? 

Tout dépend de vos moyens. Pour un concierge, il est d’usage de donner entre 5 et 10% du montant de votre loyer, mais dans les faits la somme tourne souvent autour de 50 euros. Pour votre assistante maternelle, tablez sur un montant compris entre 10 et 20% de son salaire mensuel, et minimum 30 euros pour l’aide-ménagère.

Dans la majorité des cas, ces dons ne sont pas déclarés. Seuls les pompiers doivent demander l’autorisation de percevoir les étrennes à la préfecture. N’oubliez pas de demander un reçu fiscal qui va vous donner droit à une réduction d’impôts. 

Mais certaines villes comme Paris et Lyon ont tout simplement interdit les étrennes pour les fonctionnaires municipaux, ou les employés de sociétés privées comme les éboueurs par exemple.

Des étrennes au sein de la famille

On peut aussi faire des étrennes aux enfants et aux petits-enfants. Ce sont souvent les grands-parents qui s’en chargent. Il y a même sûrement des chèques ou billets au pied des sapins ce matin. Et là, il faut respecter quelques règles si vous voulez éviter d’être imposé. D’abord, le fisc ferme les yeux si vous donnez de l’argent à l’occasion d'un événement, les fêtes de fin d’année par exemple. Ensuite, vous ne devez rien recevoir en échange de l’argent que vous donnez, même un service. 

Et puis enfin, mieux vaut ne pas trop donner. Votre don doit être raisonnable par rapport à vos revenus. 

Dans tous les cas, chaque parent peut offrir jusqu’à 100.000 euros à son enfant tous les 15 ans, sans avoir à payer d’impôt dessus. Et les grands-parents peuvent donner jusqu’à 31.800 euros.

Anaïs Bouitcha avec Guillaume Descours