RMC

A quoi sert vraiment l'assurance scolaire?

"CA VOUS CONCERNE" - Cette assurance est obligatoire pour la cantine, les sorties facultatives, ou encore l’étude du soir.

Ça y est les enfants ont repris l’école, et au début, ce sont surtout les parents qui ont des devoirs. Fiches de renseignements, autorisations en tous genres à remplir. Et parmi les papiers demandés, il y a l’assurance scolaire. Mais est-ce que cette assurance est obligatoire?

Elle n’est pas obligatoire pour les cours, la récréation ou le sport sur le temps scolaire. En revanche, elle est obligatoire pour la cantine, les sorties facultatives, ou encore l’étude du soir. Pour ça votre enfant doit donc être assuré, mais rien ne vous oblige à souscrire spécifiquement à une assurance scolaire.

>> A LIRE AUSSI - Des cours de récré "dégenrées", sans cage de foot... l'école de demain? Le débat des "Grandes Gueules"

Ce dont l’école a besoin, c’est une preuve que votre enfant est couvert s'il fait des dégâts, et ça, c’est inclus dans les trois-quarts des assurances multirisques habitation. Et aussi qu’il soit couvert s’il a un accident. C’est le cas si vous avez souscrit une garantie accident de la vie. Donc la première chose à faire, c’est de vérifier ce que vous avez déjà pour éviter les doublons. Un petit mail ou un petit coup de fil à votre assureur pour ne pas payer pour rien. En plus, si vous n’êtes pas couvert, votre assureur peut peut-être vous proposer une extension de garantie à petits prix, ça vaut le coup d’essayer.

Qu’est-ce que l’assurance scolaire apporte de plus qu’une assurance classique?

Si vous êtes déjà bien assurés, pas grand-chose. En revanche, si vous prenez une assurance, non pas seulement scolaire, mais Extrascolaire, là votre enfant sera couvert 24h/24, 7j/7, dans toutes ses activités. Ça peut couvrir les cours à la maison quand l’école ferme, ou encore des frais de garde si votre enfant est malade.

Lunette, dents cassées, appareils dentaires, assistance psychologique, tout ça ça peut être pris en charge. Vous aurez aussi une protection sur les affaires de votre enfant si elles sont abîmées ou volées: vêtements, cartables, fournitures, parfois même téléphone portable. Avant de signer, évidemment, regardez bien ce qui est couvert et à quelle hauteur, tous les contrats ne se valent pas. Par exemple, Carrefour n’assure que le matériel prêté par l’école, pas celui de l’enfant. Quand la MAAF ou la MAE peut vous rembourser jusqu’à 1500€ pour un instrument de musique.

Géraldine de Mori