RMC

Agression d'une enseignante à Caen: le jeune auteur présumé hospitalisé

Illustration

Illustration - AFP

Âgé de 15 ans, le lycéen avait été interpellé après avoir agressé une enseignante au couteau mardi dans un établissement réputé calme du centre de Caen.

Le lycéen de quinze ans interpellé mardi pour avoir blessé à la gorge avec un couteau une enseignante dans un établissement de Caen a été hospitalisé, a annoncé jeudi le parquet de la ville normande.

"Même si son état de santé était compatible, au vu des différents examens médicaux, avec les contraintes de la garde à vue, le mis en cause a été hospitalisé à l'issue, ce matin, sur préconisations du médecin l'ayant examiné pendant celle-ci", a indiqué la procureure de la République de Caen Amélie Cladière dans un communiqué.

Une information judiciaire a été ouverte pour "tentative d'assassinat", ajoute la magistrate. "Les éléments en faveur de l'intention homicide et de la préméditation du geste imposent cette qualification pénale à ce stade de l'instruction", poursuit-elle.

L'adolescent dans une "situation médicale complexe"

Interrogée par l'AFP, la magistrate n'a pas souhaité préciser si l'adolescent était placé en hôpital psychiatrique: "A ce stade, il s'agit de prendre en compte une situation médicale complexe chez un adolescent. La question de l'intégrité du discernement au moment des faits se posera ultérieurement, devant le juge d'instruction", a ajouté Mme Cladière.

Les explications que l'adolescent, qui n'a pas d'antécédent judiciaire, "donne de son geste ne correspondent à aucune situation objectivement compréhensible", selon le procureur. D'après le parquet, la victime a une quarantaine d'années mais selon des syndicats cette agrégée est en fin de carrière.

L'agression est survenue mardi matin au lycée Malherbe, établissement réputé calme, proche du centre ville. La victime avait été prise en charge pour "suturation de la plaie", avait indiqué le parquet. "Les témoins n'ont pas fait état (...) d'aucun incident entre cet élève et ce professeur depuis le début de l'année", avait précisé le parquet.

G.D. avec AFP