RMC

Des rats dans une maternelle de Marseille: "J'y remets mes enfants avec la boule au ventre"

Les cours ont repris ce mardi ce mardi matin à la maternelle Val Plan dans le 13e arrondissement de Marseille, fermée la veille après la découverte de rats dans l'établissement. Mais l'inquiétude est forte chez les parents rencontrés par RMC, malgré la pose de pièges par la municipalité.

Les cours ont repris ce mardi matin à l’école maternelle Val Plan dans le 13ème arrondissement de Marseille. Et tous les regards seront portés vers le sol, à l'affût pour savoir si les rats continuent de circuler dans l'établissement. Des rats ont en effet été découverts lundi matin par des employées municipales, provoquant la fermeture temporaire de l’école et l’intervention dans l’après-midi d’un service de dératisation qui a posé des pièges. Pas de quoi rassurer les parents des 146 élèves, dont certains, comme Joy, maman d’un petit Diyan âgé de 4 ans, préfèrent attendre un peu avant de remettre leurs enfants à Val Plan. "Je le mettrai soit jeudi, soit lundi prochain, explique-t-elle. Ça fait peur, les enfants côtoient les rats et peuvent se faire mordre. On les voit passer sous les voitures dans le quartier".

"Gros comme des chats"

Charlotte, maman de deux enfants en petite et moyenne section, n'a pas le choix : parce qu'elle travaille, elle se voit dans l'obligation de les amener à l'école. A contrecœur. "Je vais les remettre, mais avec la boule au ventre. Je crains pour mes enfants, qu'ils touchent des produits anti-rats, qu'ils soient mordus… Une des employées municipales m'a dit qu'il y en avait beaucoup, et des gros. Gros comme des chats ! Si jamais j'ai un enfant qui tombe malade à cause de ça, je me retourne vers qui ? L'école ? La mairie ? Jean-Claude Gaudin (le maire, NDR) ? C'est un quartier pourri, il n'y a personne qui vient faire la dératisation". Elle aussi assure avoir vu "des rats morts à côté des voitures", lundi.

"C'est Marseille, quoi…"

Les problèmes de rats dans les écoles marseillaises affecteraient un établissement sur deux interrogé dans une étude effectuée par le syndicat enseignant SNUipp, en avril dernier. "On ne peut pas dire que ce soit un problème limité à un seul quartier, c'est une problématique généralisée sur toute la ville, explique sur RMC sa secrétaire départementale Claire Billies. Il y a des problèmes d'entretien dans certaines écoles de la ville, et puis il y a un problème d'insalubrité du quartier. Et là, c'est autre chose". "C'est Marseille, quoi…", résume fataliste, Joy, la maman de Diyan.

Philippe Gril avec Lionel Dian