RMC

Ecole: à quoi ressemblerait une accélération du déconfinement?

Le gouvernement réfléchit à une accélération du déconfinement. Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer y est largement favorable pour reprendre le cours normal des choses à l'école.

Aucun signe de reprise épidémique selon la Direction générale de la Santé, des décès en baisse... La situation sanitaire évolue de façon positive. Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d'Etat au Tourisme, a proposé une ouverture plus rapide des cafés et restaurants en Île-de-France notamment, en mettant fin notamment à l'accès uniquement en terrasse. Une proposition qui n'est pour l'instant pas validée par le gouvernement.

Certains membres du gouvernement poussent pour une accélération du déconfinement, parmi eux Jean-Michel Blanquer. Il s'est prononcé mercredi en faveur d'un assouplissement des règles dans les écoles.

Accueillir jusqu'à 20 élèves en classe de primaire eu lieu de 15 aujourd'hui

"Je suis le premier à souhaiter un protocole sanitaire allégé", affirme le ministre de l'Education nationale. Jean-Michel Blanquer espère des décisions dès vendredi, notamment pour réduire l'espace entre chaque enfant. Ce qui permettrait d'accueillir jusqu'à 20 élèves en classe de primaire eu lieu de 15 aujourd'hui.

Le ministre souhaite aussi diminuer le nombre de nettoyages quotidiens dans les établissements, pour faciliter l'organisation des communes et ouvrir plus de classes.

Le ministre de la Santé attend des chiffres consolidés avant d'assouplir les règles

Un scénario approuvé par Olivier Véran. Qui est en revanche beaucoup plus inquiet par une réouverture trop précipitée des cafés et restaurants en intérieur en Île-de-France.

Le ministre de la Santé veut s'assurer que l'épidémie est derrière nous et attend des chiffres consolidés avant d'assouplir les règles. Grande prudence aussi concernant les grands rassemblements, le foyer épidémique de Mulhouse est encore dans les esprits. Et les seuils sont toujours très bas, un groupe de 50 personnes peut représenter une possible bombe sanitaire.

Romain Cluzel (avec J.A.)