RMC

Fuite de sujets du bac: que risquent les 13 personnes interpellées?

Les soupçons de fraude sur une épreuve de mathématiques du baccalauréat ont débouché à l'interpellation de 13 personnes cette semaine.

Treize candidats ont été interpellés dans l'enquête sur des soupçons de fraude concernant des épreuves de mathématiques. Ces treize lycéens, dont 6 mineurs, ont été interpellés en région parisienne et marseillaise, a indiqué le parquet de Paris.

Certains candidats sont suspectés d'avoir échangé les sujets par SMS ou par le biais de la messagerie WhatsApp. Des captures d'écran des sujets avaient également été postées sur les réseaux sociaux avant l'épreuve.

Le but est de savoir d'où provient la fuite ? Qui a diffusé les énoncés la veille et le matin de l'examen. Les policiers sont donc entrain d'interroger ces 13 jeunes âgés de 17 à 18 ans.

Ils risquent jusqu'à 3 ans de prison et une interdiction de passer des examens pendant 5 ans

9 ont été arrêtés à Paris, 4 à Marseille. Tous étaient candidats à l'épreuve de maths, tous ont été en possession du sujet avant l'épreuve. Tous ont été identifiés par les enquêteurs grâce aux traces qu'ils ont laissé sur internet. La plupart d'entre eux assurent qu'ils n'auraient fait que consulter les sujets sans les relayer.

L’un des gardés à vue a même parlé d’une plateforme où 200 jeunes étaient connectés en même temps. Un autre affirme qu'il pensait réaliser un exercice et qu'il ignorait qu'il détenait les sujets officiels du bac.

Les élèves sont soupçonnés de fraude, d'abus de confiance et de recel. Ils risquent jusqu'à 3 ans de prison et une interdiction de passer des examens pendant 5 ans. 

Jean-Baptiste Bourgeon (avec James Abbott)