RMC

La SNCF lance une campagne choc pour que les jeunes arrêtent les selfies au milieux des voies ferrées

En 2020, 24 personnes ont trouvé la mort et 11 se sont blessés gravement, à la suite d'une intrusion sur les voies ferrées. La SNCF-Réseau tente d'avertir des dangers.

"Faire des photos sur les voies ferrées, c'est risquer de ne plus jamais en faire". C'est le message de la campagne de sensibilisation lancée lundi 3 mai par la SNCF Réseau. En 2020, 24 personnes ont trouvé la mort et 11 se sont blessés gravement, à la suite d'une intrusion sur les voies ferrées.

Des jeunes gens pour la plupart, qui voulaient se prendre en photos sur les rails et poster les photos sur les réseaux sociaux, ou des jeunes qui voulaient faire des tags, d'autres qui voulaient seulement s'amuser.

Trois sortes de dangers: collision, électrocution, chute

Pour atteindre les jeunes, la campagne de SNCF Réseau s'est déployée sur les réseaux sociaux, à travers une série de trois courts métrages, dont le premier vient d'être mis en ligne.

L'histoire qui est racontée dans un de ces clips est une histoire vraie. Celle d'une adolescente, se prenant en photo sur des voies ferrées. Mais ce jour là, la virée entre copines a tourné au cauchemar.

"Elle était dans un virage et elle n'a pas vu le train arriver, elle a perdu ses deux jambes", raconte une voix off dans ce clip choc.

Des accidents comme celui-là, ont causé la mort de 24 personnes l'an dernier et laissé 11 autres gravement blessés. SNCF Réseau a décidé de réagir comme l'explique Jean-Claude Larrieu, directeur de la sécurité:

"Les dangers ils sont de trois sortes. Celui de collision avec un train qui peut ne pas pardonner. Le danger d'électrocution d'autant plus sournois que l'électricité ne se voit pas. Et le danger de chute, on a tendance à ne pas y penser, notamment ceux qui font des tags ou de l'exploration urbaine dans des lieux interdits."

Après l'histoire d'Andréa, ce sont celles de deux autres adolescents, qui seront racontées dans le prochains jours, sur les réseaux sociaux. 

Marie Régnier (avec J.A.)