RMC

Les jeunes se désintéressent-ils des élections européennes?

A J-21 du scrutin européen, les sondages annoncent un résultat serré mais les jeunes ne semblent montrer que très peu d'enthousiasme.

Vers une abstention forte ? A un peu plus de 20 jours des élections européennes on connaît les listes pour le scrutin depuis vendredi. Le 26 mai prochain, les électeurs auront donc le choix entre 33 listes, un record, dont trois se revendiquant des "gilets jaunes".

Si les sondages sont serrés avec le Rassemblement national et La République en marche en tête pour l'instant, les jeunes électeurs sont toujours aussi difficiles à mobiliser. Trop lointaines, trop obscures, trop complexes, ils ont du mal à cerner les institutions et les enjeux du scrutin.

A Paris, les 18-30 ans rencontrés restent partagés sur l'utilité de ces élections. Le parlement européen reste par exemple un mystère pour Willy.

"C'est hyper opaque, on ne sait pas trop ce qu'ils font. Le problème c'est qu'on est je ne sais pas combien de pays, 28-30. C'est impossible pour moi d'avoir les mêmes règles pour tout le monde."

"La moyenne d'âge des euro-députés actuels est de 60 ans, leurs décision ne correspondent pas aux enjeux de notre génération"

Ce jeune ingénieur n'ira pas voter, à l'inverse d'Elodie, 26 ans, qui a déjà fait son choix, convaincue de l'utilité du scrutin européen.

"Je compte voter écolo car j'estime qu'à l'échelle européenne il y a un vrai enjeu au niveau des pesticides, du nucléaire..."

Impliquer les jeunes au projet européen c'est le but du parti ''Allons Enfants'' uniquement composé de candidats de moins de 30 ans, Sophie Caillaud en est la tête de liste.

"La moyenne d'âge des euro-députés actuels est de 60 ans et les décisions qui sont votées ne correspondent pas aux enjeux de notre génération. Si on parle aux jeunes des enjeux qui les concernent directement, les thématiques environnementales et climatiques, c'est comme qu'on arrivera à intéresser les jeunes."

En 2014, ce scrutin avaient seulement mobilisé 27% des 18-35 ans.

Alfred Aurenche (avec James Abbott)