RMC

Les jeunes se mobilisent contre la réforme de l'assurance chômage

Une centaine de personnes se sont rassemblées mercredi matin à l'appel de la CGT devant le siège de l'Unédic pour protester contre la réforme de l'assurance chômage.

Les opposants à la réforme de l'assurance-chômage en ordre dispersé. La CGT se réunit ce mercredi devant l'Unédic, l'organisme qui gère les finances de l'assurance-chômage à Paris.

Mais Philippe Martinez et ses pairs seront seuls, car les autres syndicats, à l'exception de FO sont déjà allés exprimer leur colère ce mardi, sous les fenêtres du ministère du Travail.

"On va avoir beaucoup de jeunes retirés de l’accès à l’indemnisation chômage"

Les syndicats de salariés n'étaient pas les seuls à protester, rue de Grenelle. Il y avait aussi des associations et la Fage, le premier syndicat étudiant en nombre d'adhérents.

Car les jeunes vont être très touchés par cette réforme, regrette Orlane François, présidente de la Fage.

"Les jeunes sont un public qui cumule à leur entrée à l’emploi des CDD, des contrats courts. Il est donc parfois très compliqué de cumuler 6 mois de travail dans les 24 derniers mois. On va donc avoir beaucoup de jeunes retirés de l’accès à l’indemnisation chômage sachant que les jeunes entre 18 et 25 ans c’est 25% de chômeurs et les jeunes de moins de 25 ans n’ont pas accès au RSA ou aux minima sociaux. Ce sont donc des jeunes qui ne vont plus avoir accès aux indemnisations chômage, aux minima sociaux et qui vont se retrouver sans emploi".
Victor Joanin (avec Caroline Petit)