RMC

Pénurie de chauffeurs "sans précédent": des élèves privés de voyage scolaire au dernier moment

Deux sociétés de bus ont annulé le transport de 45 élèves d'une école des Yvelines, faute de conducteur de car. Avec l'intervention des équipes de "RMC s'engage pour vous", l'une d'entre elles a finalement trouvé une solution.

C'était une immense déception pour les 45 élèves de CP et de CM2 d'une école d'Achères dans les Yvelines. Christian Muala, président d'une association "L'essentiel", qui vient en aide à des écoles de quartiers défavorisés, a écrit à RMC en expliquant avoir organisé un voyage scolaire pour ces élèves qui a été annulé au dernier moment.

Il leur avait organisé une journée au parc d'attraction La Mer de sable dans l'Oise et avait pour ça réservé un bus. Mais la société qui devait s'occuper du transport a annulé. L'association a alors trouvé un autre bus via le site internet Centrale Autocar pour 2500 euros. Mais une fois de plus, l'entreprise a annulé le trajet au dernier moment.

"A quatre jours du départ, la société du bus Centrale Autocar nous appelle et nous dit 'on ne peut pas venir, parce que quelqu'un a mal noté la date, on n'a plus de bus'" raconte Christian Muala.

Une nouvelle qui sonnait comme une déception pour les élèves. "Quand on leur a dit qu'on y allait, les enfants étaient très très contents, certains avaient les yeux grands ouverts parce qu'ils n'avaient jamais vécu de voyage [...] même l'institutrice elle avait un grand sourire. Et là en trois jours venir leur annoncer qu'il n'y aura pas de départ? non c'est pas possible", poursuit le président de l'association.

"Une pénurie de chauffeurs sans précédent"

Ces annulations de transports s'expliquent par la pénurie de chauffeurs de cars que connaissent les entreprises de transport. Pour la rentrée, il manque par exemple 8000 chauffeurs rien que pour les cars scolaires.

"On rencontre une pénurie sans précédent de conducteurs, on a eu beaucoup de départs à la retraite, on a également eu un certain nombre de conducteurs qui ont quitté le secteur pendant la crise sanitaire, ce qui fait que nos besoins de recrutement sont très importants cette année" explique Jean-Sébastien Barrault, président de la Fédération nationale des transports voyageurs.

Il conseille aux auditeurs de "réserver le plus tôt possible les cars lorsqu'il y en a besoin parce qu'ils sont très difficiles à trouver".

Mais finalement l'histoire se termine bien pour les élèves d'Achères. Après l'intervention de RMC, le site Centrale Autocar a réussi à trouver un chauffeur pour les emmener à La Mer de sable.

Le président de l'association veut alerter sur ce problème de pénurie de chauffeurs qui devient très compliqué pour les associations, les collectivités et les écoles et a rendez-vous la semaine prochaine avec un élu pour échanger à ce sujet.

Marie Dupin