RMC

Quart d'heure de lecture obligatoire: "Les enfants lisent désormais avec plaisir"

Avec l'instauration d'un quart d'heure de lecture quotidien obligatoire, une école primaire de Sisteron (Alpes de Haute-Provence) espère faire progresser les résultats scolaires de ses élèves.

Comment redonner le goût de la lecture aux enfants, pour à long terme, améliorer leurs résultats scolaires? L'école primaire "Verdun" de Sisteron, dans les Alpes de Haute-Provence, a misé sur une stratégie originale pour atteindre ce résultat: imposer un quart d'heure de lecture tous les jours, pour tous les élèves, après le déjeuner.

"Maintenant j'arrive à lire"

Que ce soit une bande dessinée, un magazine ou un roman, tous les élèves sont invités à lire en silence pendant quinze minutes à partir de 13h30. Samy, en classe de CP dans l'établissement, a déjà constaté des progrès:

"Avant je n’arrivais pas à lire, et maintenant j’y arrive. En plus je lis tous les soirs à la maison", explique-t-il.

Même son de cloche chez les élèves de CM2, soumis au même programme:

“C’est pas mal parce qu’on peut lire des livres qu’on n’avait jamais lus auparavant. Et ça nous permet d’apprendre de nouveaux mots à travers la lecture”, reconnaît l'un d'entre eux.

"Ils osent prendre des livres"

L'enthousiasme des élèves n'était pourtant pas acquis d'avance. La directrice de l'école, Véronique Mignot, a dû les convaincre de l'utilité de ce quart d'heure quotidien, alors que plusieurs d'entres eux n'étaient pas habitués à la lecture:

 "Certains enfants n’avaient pas de livres à la maison, ne voyaient jamais lire leurs parents. Et ils se sont rendus compte que la lecture pouvait être agréable, du coup maintenant ils le font avec plaisir. Ils osent prendre des livres", se réjouit-elle.

Selon la directrice, l'objectif à long terme est bien de faire progresser les résultats scolaires des élèves, alors qu'une étude publiée ce mardi révèle le niveau médiocre des écoliers français en lecture et en compréhension.

Alice Froussard avec Céline Penicaud