RMC

"Vous contestez tout en fait": vif échange entre Jean-Jacques Bourdin et un enseignant sur la minute de silence en hommage à Jacques Chirac

Jean-Jacques Bourdin a reproché à un représentant de SUD-Éducation son souhait de ne pas respecter la minute de silence en hommage à Jacques Chirac.

Toute la France observe ce lundi une journée de deuil national en l'honneur de l'ancien président de la République Jacques Chirac, décédé jeudi. Dans les écoles, les collèges, les lycées et les universités, une minute de silence doit être observée à 15h.

Un moment d'hommage que le syndicat SUD-Éducation entend ne pas respecter: "Il y a un deuil national pour un président, et nous appelons les enseignants et les enseignantes à ne pas le respecter", a assuré ce lundi sur RMC Jules Siran, co-secrétaire fédéral du syndicat Sud-Education, enseignant à Bobigny (Seine-Saint-Denis).

Une décision suscite des interrogations chez Jean-Jacques Bourdin. "Donc vous ne respectez pas la mémoire de Jacques Chirac ? C’est du non pour dire non ?", a-t-il demandé.

"Vous cours ce sont des fichiers donc!"

"Non, on n'accorde pas un respect particulier à cet hommage. C'est effectivement un non qui dit aux enseignants qu'ils ont leur liberté pédagogique leur demandant de refuser l'oppression! C'est un excès de zèle de la part du ministre", lui a répondu Jules Siran.

"On est peut-être opposé à la minute de silence mais en profiter pour apprendre aux élèves un tas de choses", lui a lancé Jean-Jacques Bourdin, alors que le Premier ministre Edouard Philippe encourage les enseignants à "consacrer un cours à l'évocation de la mémoire de l'ancien chef de l'Etat".

À ce titre, Jules Siran regrette que les fichiers transmis par le service ministériel soient dénués de tout esprit critique. "Vos cours ce sont des fichiers donc", a ironisé Jean-Jacques Bourdin. "Vous êtes contre tout en fait", a-t-il ajouté.

Guillaume Dussourt