RMC

Fichage des locataires mauvais payeurs: Agnès Pannier-Runacher "pas à l'aise"

La secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances s'est dit peu à l'aise avec la mise en place d'un fichier des locataires mauvais payeurs, voulu par la Fédération nationale des agents immobiliers (FNAIM).

Contre les mauvais payeurs, la Fédération nationale des agents immobiliers (FNAIM) veut sévir. La FNAIM veut mettre en place un fichier national recensant les locataires qui auraient des retards de paiement de plus de 3 mois, pas obligatoirement consécutifs. Et la Fédération assure avoir obtenu l’accord de la Commission nationale de l’informatique et des libertés, la Cnil, ajoutant que cette liste pourrait voir le jour dès 2021.

"Je ne suis pas à l’aise avec cette idée", a fait savoir ce vendredi matin sur RMC Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat à l’économie. "Tout ce qui est fichage individuel, c’est très contrôlé en France et légitimement notamment parce qu’on ne sait pas où vont les informations", a-t-elle poursuivi.

"À chaque fois que vous changerez de location on vous fermera la porte ?"

"Quel est l’usage de ce fichier ? Un jour vous pouvez avoir un incident de paiement parce que vous avez eu un problème et vous y avez pourtant mis toute votre bonne volonté. Est-ce que derrière, à chaque fois que vous changerez de location on vous fermera la porte ?", s'est interrogé Agnès Pannier-Runacher. "Il faut protéger les droits des gens", a-t-elle ajouté.

De son côté, la FNAIM a assuré que le fichier ne serait pas indélébile, précisant qu'une fois le loyer payé, le locataire verrait son nom retiré de la liste et les personnes enregistrées ne pourraient pas y rester plus de 3 ans. Enfin, seuls les professionnels seraient habilités à l'alimenter, les propriétaires n'ayant pas accès à la liste.

Guillaume Dussourt