RMC

Halloween, ringard ou festif ? "C’est le cadavre de notre civilisation" dénonce Périco Légasse

Dans "Estelle Midi" ce lundi sur RMC et RMC Story, Périco Légasse a poussé un coup de gueule contre Halloween. Une fête en provenance des Etats-Unis que les Français ont adoptée.

Halloween, ringard ou festif ? La France a bien adoptée cette fête importée des Etats-Unis, avec 61% des Français qui font la fête et 50% qui se déguisent ce lundi, selon une étude réalisée par L’ObSoCo pour les Confiseurs de France. Chez les 18-25 ans, ils sont mêmes 18-25 ans à fêter Halloween. Un intérêt que déplore Périco Légasse, chroniqueur d’"Estelle Midi" ce lundi sur RMC et RMC Story.

"Je le dis avec beaucoup de gravité et de souffrance, c’est le symptôme et le symbole de l’horreur absolue, de la régression de notre société, explique le critique gastronomique. C’est une opération marketing américaine qui n’a rien à foutre en Europe, même si c’est une croyance celtique. C’est la fête des morts, la fête de la mort. C’est quelque chose de sinistre. Dans la mythologie celtique, c’est un instant de tragédie. Nous avons des fêtes en Europe. Il y a la Saint-Nicolas. Ou à la rigueur, qu’on dise comme la Saint-Valentin que c’est une fête où va faire tourner du fric… Là, c’est rentré dans les mœurs. Dans toutes les grandes surfaces, quand vous rentrez, il y a le rayon Halloween. En plus, c’est laid, c’est moche, c’est repoussant… Ça n’apporte rien, ni de culturel, ni d’affectif, ni d’émotif. On va chercher les instincts les plus profonds, les plus bas, de l’âme humaine. On a mille occasions de fêter des choses magnifiques, avec de jolies couleurs, de jolies images. Pas ces espèces de monstres, ces squelettes. C’est la fête des cadavres et c’est le cadavre de notre civilisation."

"Les Américains nous ont contaminés"

"C’est vraiment le truc que les Américains nous ont envoyé comme on envoie un virus, ajoute Périco Légasse. Ils nous ont contaminés. Et ça prend dans la population, avec tous les symboles épouvantables de consumérisme, de marketing, d’avilissement devant le marché, et de publicité mensongère. Moi, je suis effondré. Pour moi, c’est le symbole de la fin du monde."

Un avis partagé par Fred Hermel, le spécialiste du foot espagnol sur RMC. "Ça m’énerve, à un point qu’on ne peut pas imaginer. A Madrid, les gamins sonnaient, je ne répondais pas, j’éteignais la lumière. Je ne voulais surtout pas les voir, sinon j’allais les insulter. C’est parce que je suis un vieux con, sûrement. Quand j’étais petit, il y avait Mardi gras. Ça, c’est notre culture. Mardi gras, le carnaval, ça avait un vrai sens culturel. (Halloween) C’est vraiment le symbole du déclin de notre pays. On a une tradition magnifique qui s’appelle le Mardi gras et elle est détruite aujourd’hui par Halloween. C’est l’ultra-capitalisme."

"Vive Halloween !"

Expert en assurance dans le Gard, et auditeur RMC, Damien prend lui Halloween comme l’occasion de se rassembler. "On dit tout le monde qu’on se renferme, qu’on ne communique plus… Dans notre village, les enfants se sont réunis et sont passés dans le quartier. Ils se sont amusés. Ça a permis que tout le monde se voit, de rencontrer les voisins, les personnes âgées qui ne voient pas grand-monde… Je trouve que c’est une occasion de plus de réunir les enfants, d’échanger."

Et pour Catherine, "ce n’est pas du tout ringard". Vendeuse dans une boulangerie dans l’Hérault, elle s’est déguisée ce lundi. "C’est une fois dans l’année. Le monde est si triste, alors si on peut donner un peu de baume au cœur, comme je l’ai fait ce matin… J’ai vu trois enfants aujourd’hui. J’étais la seule déguisée, dans tout le quartier (rires). Au moins, j’ai fait sourire les papys et les mamies. Vive Halloween !"

LP