RMC

"Il y a urgence": les fortes chaleurs incitent certains à adopter des gestes plus écologiques

Un été hors normes. Ce mercredi, 37 degrés sont attendus à Bordeaux avec un nouveau pic de chaleur qui se fera ressentir partout en France. Ces températures sont de plus en plus courantes, certains tentent ainsi d'adopter des habitudes plus écologiques.

Les températures vont encore grimper en ce début août alors que le mois de juillet a été le plus sec depuis le début des relevés, en août 1958. Plus de 37 degrés sont attendus ce mercredi 3 août 2022 à Bordeaux (Gironde).

Cette troisième vague de chaleur en un mois et ses conséquences inquiètent. “On voit bien que les feuilles commencent déjà à tomber alors qu’on n’est pas en automne”, se désole un passant. Ce constat provoque une prise de conscience écologique chez certains: "Ça nous fait dire qu’il y a une urgence et qu’il faut adopter un mode de vie qui permettra, peut-être, d’éviter le pire."

"Il ne faut pas oublier les entreprises", plaide Benjamin

Certains tentent donc de réduire leurs consommations en énergie et donc leur impact environnemental. "On roule en véhicule électrique" et en plus, " c'est économique". Autre possibilité pour partir en vacances cet été : laisser la voiture à la maison et privilégier les transports en commun. "Nous venons d’Île-de-France et nous avons choisi le train", souligne un vacancier.

Pour autant, ces changements ne sont pas possibles partout. Pour ceux qui habitent à la campagne, c'est bien plus difficile. "On n’a pas de transports en commun où on est, donc on est obligé de prendre la voiture", explique Claire.

Pour Benjamin, il faut que l'effort soit collectif. "Ce sont surtout les entreprises qui m’intéressent. Il faut mettre des lois contraignantes, il ne faut pas oublier les particuliers, mais c’est un ensemble."

Les fortes chaleurs devraient s'atténuer en milieu de semaine. C'est le sud-est du pays qui sera d'abord touché par ces nouvelles températures extrêmes dès ce lundi. Cinq départements - l'Ardèche (07), la Drôme (26), le Gard (30), les Pyrénées-Orientales (66) et le Vaucluse (84) - ont été placés en vigilance orange canicule.

Marie Sanz (édité par A.B.)