RMC

Ils prennent leurs vacances en automne: "C'est le rêve"

-

- - PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

TEMOIGNAGES - Selon une récente étude de TripAdvisor, les voyageurs partant à l'automne peuvent économiser jusqu'à 33% sur leurs locations de vacances. RMC a rencontré Laura et Jérémy qui ont tous les deux décidés de partir en congés en dehors des vacances scolaires afin de bénéficier de tarifs attractifs. Mais pas seulement…

Partir en vacances septembre ou en octobre? Un rêve pour nombre de familles qui ont fait leur rentrée il y a un mois. Mais pour ceux qui peuvent se le permettre, les vacances hors-saison ont plusieurs avantages: moins de touristes, une belle arrière-saison et surtout une baisse des tarifs. Ainsi, selon une étude récente de TripAdvisor, les voyageurs partant à l'automne peuvent économiser jusqu'à 33% sur leurs locations de vacances, surtout s'ils choisissent la Corse ou la Normandie. Et ce qui est valable pour les locations, l'est aussi pour les séjours tout compris, les transports ou l'hôtellerie.

"Trop de touristes en été"

Parmi ces voyageurs décalés, Laura a presque bouclé sa valise. Dans une semaine, avec son copain, elle part direction Naples. "On part 4-5 jours et je pense que je vais même me permettre le maillot de bain. On ne sait jamais", confie-t-elle. Mais pourquoi partir seulement maintenant? "Il y a trop de touristes en été, il fait trop chaud, il y a beaucoup de monde, les hôtels sont beaucoup plus chers…, énumère-t-elle. On a vu qu'il y avait des offres très intéressantes. Par exemple, là on a un billet à 80 euros aller-retour. Cet été, il était à plus de 160 euros".

Des prix cassés jusque dans les hôtels. Laura a ainsi dépensé 200 euros pour un 3 étoiles. "Normalement à ce prix-là, on a une chambre mais à côté parking, en rigole-t-elle. Là, ce n'est pas du tout le cas. On a vue sur la mer, petit balcon, déjeuner compris, un petit escalier pour descendre sur la plage. Bref, le rêve". Jérémy, libraire, a lui aussi fait le choix de partir en dehors des vacances scolaires. Il s'en va prochainement deux semaines aux Philippines.

"Plus d'argent pour les loisirs"

"C'est beaucoup moins cher de partir au mois d'octobre. J'ai payé mon billet 682 euros alors que pendant l'été il était à plus de 1.000 euros, justifie-t-il. C'est une différence non négligeable et c'est surtout de l'argent que je vais pouvoir mettre dans les loisirs. Je vais faire plus de restaurants, plus de musées, plus de sorties… Cela permet aussi de choisir un hôtel avec un standing plus élevé".

Partir en décalé pour faire des économies, un phénomène qui s'amplifie comme l'explique René-Marc Chikli, président du syndicat des entreprises de tour-operating (SETO): "La grande opportunité, c'est de pouvoir disposer de places sur des destinations très prisées, comme les îles grecques, le Portugal ou encore la Sardaigne. Ce qu'on n'avait pas au mois d'août, on l'a désormais en disponibilité". Et si un quart des Français a décidé de partir cette année hors vacances scolaires, la France n'en récoltera pas nécessairement les fruits. En effet, la plupart partent à l'étranger.

M.R avec Mélanie Delaunay