RMC

Immobilier: pourquoi de plus en plus d'acheteurs se tournent vers la province

"LECHYPRE D'AFFAIRES" - Tous les jours à 7h20, on parle éco et conso avec Emmanuel Lechypre, dans "Apolline Matin".

La province est-elle en train de devenir la priorité de tous les acheteurs d’immobilier? Il semblerait que oui, si l'on en croit la nette progression des prix constatée par les notaires au troisième trimestre. Le prix des logements anciens en province a bondi de 8,8% en un an, contre 4% à Paris. Il faut remonter à la fin des années 1990 pour constater un écart d’une telle ampleur.

Ce mouvement de fond est également observé par le portail d'annonces immobilières SeLoger. Ces derniers se mettent en effet davantage en relation avec des vendeurs de Bretagne ou des Pays de Loire, plus 50% de demandes de mises en relation sur les 6 derniers mois, plus de 30% en Occitanie ou sur la Côte d’Azur.

Le pouvoir d’achat immobilier est au plus haut

Ça peut paraître surprenant alors que les prix du neuf n’ont jamais été aussi élevés selon le Laboratoire de l’immobilier. 5195 euros du m² en moyenne en novembre dans les communes de plus de 45.000 habitants de France métropolitaine.

Mais c’et la réalité, selon meilleursAgents.com, depuis cinq ans, le pouvoir d’achat immobilier d’un revenu médian crédit moyen s’est stabilisé au-dessus de 60 m2, contre 24 en 1982, grâce à la baisse des taux d’intérêt qui a suffi pour neutraliser la hausse de prix (+ 14,5 %) plus importante que celle de revenus (+ 11,2 %).

>> A LIRE AUSSI - Si vous avez un projet immobilier, voici pourquoi il faut faire attention aux dépenses estivales excessives

Autre bonne nouvelle, les députés vont examiner ce jeudi une proposition de loi pour permettre à tout moment le libre choix de l’assurance emprunteur des crédits immobiliers. Selon les calculs d'UFC que choisir, c’est une manne pour les banques. Elles amassent chaque année près de 7 milliards d’euros de cotisations d’assurance emprunteur. Sur 100 euros de prime payés par les assurés, seulement 32 euros sont reversés en indemnisation.

Un couple âgé de 35 ans qui rembourse son crédit depuis 5 ans peut espérer économiser 13.000 euros. Au total, les ménages peuvent en moyenne obtenir une économie d’au moins 550 millions d’euros par an.

Emmanuel Lechypre