RMC

IVG: l'allongement du délai pour avorter devrait passer de 12 à 14 semaines

Un texte de loi prévoyant une extension de deux semaines du délai légal pour réaliser une interruption volontaire de grossesse est étudié ce jeudi.

Pourra-t-on bientôt avorter jusqu'à la 14e semaine de grossesse? Une proposition de loi en ce sens est examinée ce jeudi matin à l'Assemblée nationale. Elle propose de rallonger de deux semaines le délai légal pour avoir recours à une IVG. Délai qui passerait donc de 12 à 14 semaines de grossesse.

Une mesure pour éviter notamment le dépassement du délai légal d’IVG de 12 semaines. Il contraindrait chaque année 3.000 à 5.000 femmes de partir avorter notamment en Espagne, où l'IVG est permise jusqu'à 14 semaines.

La suppression de la clause de conscience

Autre mesure: la suppression de la clause de conscience. Aujourd’hui les professionnels de santé peuvent refuser de pratiquer un acte médical. Il s’agit de la clause de conscience générale.

En plus de celle-ci, une clause spécifique s’ajoute pour l’IVG. La supprimer ne toucherait en rien à la clause de conscience générale mais symboliquement, l’avortement serait à égalité avec les autres actes médicaux.

Enfin, cette proposition de loi souhaite donner le droit aux sages-femmes de pouvoir pratiquer des IVG chirurgicales jusqu’à la 10e semaine de grossesse. Actuellement elles peuvent uniquement les réaliser par voie médicamenteuse jusqu’à la fin de la 5e semaine.

Margaux Bédé (avec J.A.)