RMC

"J'aimerais avoir suffisamment pour vivre": ces retraités qui n’arrivent pas à boucler le mois

Les retraités aimeraient voir leurs pensions de retraite augmenter. Mais ils attendent plus de la ré-indexation de leurs pensions sur l'inflation promise par Emmanuel Macron.

Michel est gardien d'immeuble en région parisienne. À 68 ans, il refuse de prendre sa retraite car il a fait le calcul. Avec 1.100 euros de pension, il aura tout juste de quoi payer son loyer: "Moi je paye 1.034 euros de loyer, j'aimerais avoir au moins 1.400 euros, avoir suffisamment pour vivre". Il est, comme près de 54% des Français selon un sondage paru dans Les Echos, convaincu que le problème du pouvoir d'achat vient du niveau des retraites et des salaires.

Avec près de 1.400 euros de pension, Nathalie elle, gagne suffisamment pour vivre mais pas plus. Cette retraitée veuve a une question pour Emmanuel Macron: "Est-ce qu'avec 1.400 euros de retraite, il s'en sortirait? Une personne retraitée a travaillé toute une vie, elle devrait pouvoir s'offrir un voyage de temps en temps. Si c'est pour être retraité et finir sa journée dans un fauteuil devant la télévision, quel est le sens de la vie?".

"Nous avons les niveaux de cotisation les plus élevés au monde"

Mais voilà pour augmenter les pensions de retraites, les solutions sont limitées. La plus simple serait d'augmenter les cotisations des actifs. Difficile voire impossible selon l'économiste Frédéric Bizard:

"Nous n'avons pas de marge de manœuvre parce que nous avons les niveaux de cotisation les plus élevés au monde, plus de 26%. Nous sommes vraiment au plafond des cotisations", assure-t-il à RMC.

La capitalisation pour sauver les retraites ?

Seule solution pour booster les retraites selon l'économiste, allonger la durée de cotisation tout en développant la retraite par capitalisation:

"On sait qu'aujourd'hui, le système par répartition, si on le laisse continuer comme ça, on aura en 2035 un niveau de vie des retraités qui sera de l'ordre de 70 à 80% du niveau de vie des actifs, alors qu'aujourd'hui, on a un niveau de vie des retraités, de l'ordre de 105%. Il faut donc démocratiser ces retraites par capitalisation comme dans la fonction publique".

En attendant la réforme des retraites promise par Emmanuel Macron, le président réélu a promis un coup de pouce pour les retraités dès l'été: réindexer leurs pensions sur l'inflation.

Pierrick Bonno (avec G.D.)