RMC

L'Assemblée nationale adopte en première lecture une proposition de loi pour ouvrir l'adoption aux couples non-mariés

Pouvoir adopter sans être marié, une évolution législative qui suit celle de la société, même si le bénéfice pour les personnes concernés n'est pas si évident.

Un premier pas vers la possibilité d'adopter pour les couples non mariés. L'Assemblée nationale a voté dans la nuit de vendredi à samedi, en première lecture, une proposition de loi LREM ouvrant l'adoption aux couples non mariés. Le texte doit désormais être examiné par le Sénat. 

Actuellement, seul l'un des membres du couple peut adopter l'enfant. Avec la mesure d'ouverture, "on renforce les droits de l'enfant", notamment en cas de rupture du couple, a expliqué le secrétaire d'Etat à l'Enfance Adrien Taquet, en opposition à la droite. 

Marion a adopté deux enfants. En 2011 et en 2015. Deux enfants nés au Kazakhstan. Et pour cela, il fallait présenter un dossier à deux. Avec la preuve d'une union civile en bonne et due forme.

“C’était devenu impossible pour nous d’adopter si nous ne nous marions pas puisque les conditions du pays d’origine exigées que le couple soit marié”, indique-t-elle. 

Une avancée

Alors que les députés français veuillent élargir la possibilité d'adopter aux couples non mariés, bien sûr, Marion y est favorable. Mais son expérience lui fait dire que cela ne profitera pas à tous. “Ce n’est pas pour autant que le parcours va être plus facile au niveau de l’étranger”, tempère-t-elle.

Pour Anne Royal, présidente de l'association Enfance & Familles d’Adoption, cet article de loi est une avancée.

"Tout ce qui peut permettre d’avoir plus de parents potentiels pour des enfants en recherche de famille ne peut aller que dans le bon sens”, appuie-t-elle. 

D'autres éléments de cette proposition de loi ne doivent pas être occultés, déplore toutefois Anne Royal, pour qui certains amendements dessinent une réforme plus orientée vers les désirs des adultes que vers l’intérêt des enfants.

Benoît Ballet avec Guillaume Descours