RMC

La doyenne de l'humanité, la Française Sœur André, est morte à 118 ans

Soeur André, la doyenne de l'humanité, est morte dans la nuit de lundi à mardi à 118 ans. Née le 11 février 1904, elle était devenue la doyenne en avril 2022.

La doyenne de l'humanité, la Française Soeur André, 118 ans, est morte. Elle s'est éteinte paisiblement dans son sommeil dans la nuit de lundi à mardi.

"Il y a une grande tristesse, mais elle le voulait, c'était son désir de rejoindre son frère adoré. Pour elle, c'est une libération" a expliqué le chargé de la communication de l'Ehpad de Toulon dans lequel la centenaire résidait.

Sœur André est la 4e personne ayant vécu le plus longtemps et dont l'état-civil a été vérifié, derrière Jeanne Calment, une Japonaise et une Américaine. Nous l’avions rencontré il y a deux ans pour RMC.

“Je crois qu’il m’a oublié parce que je lui rappelle tous les jours”, confiait-elle. "Le bon dieu" comme elle l'appelait, l'a finalement rappelée. Sœur André, c'était d'abord une présence. Les mains toujours jointes, la tête légèrement penchée, et la voix affirmée.

Doyenne de l'humanité depuis avril 2022

Elle livrait à longueurs d'interviews les secrets de sa longévité, avec le même humour. “Je pense que le secret, c’est le vin. On me traitera de buveuse”, ironisait-elle.

A 118 ans, aveugle et en fauteuil, elle aimait toujours la compagnie. Elle buvait du porto et mangeait du chocolat, sans doute pour garder encore le goût de la vie. Cette religieuse, habitée par une foi profonde, aura traversé deux guerres mondiales et résisté au Covid. Elle rejoint désormais son frère André, à qui elle a emprunté le prénom lorsqu'elle est rentrée dans les ordres il y a 80 ans. Elle était devenue doyenne de l'humanité en avril 2022 après le décès à 119 ans d'une Japonaise.

Alfred Aurenche avec Guillaume Descours