RMC

La Poste veut expérimenter la suppression des tournées quotidiennes des facteurs

Dès mars, la Poste va expérimenter la suppression des tournées quotidiennes de ses facteurs. Concrètement, ceux-ci distribueront le courrier sur une zone un jour, puis sur une autre zone le jour suivant.

Les postiers, une espèce bientôt en voie de disparition? La Poste va tester des mars prochain la suppression de la tournée quotidienne des factrices et facteurs, a appris France Info. Soixante-huit expérimentations sont prévues un peu partout en France pour réorganiser les tournées de distribution de courrier, à Orthez et au Canet en Roussilon dans les Pyrénées-Orientales, ou encore à Saint-Omer, Armentières et Amiens dans les Hauts-de-France.

Concrètement, les facteurs effectueront une tournée sur un secteur un jour, puis une nouvelle tournée sur un autre secteur le lendemain. Les courriers urgents comme les recommandés ou la presse resteront distribués chaque jour.

Selon les syndicats ces expérimentations doivent servir à terme à réduire le nombre de facteurs. De son côté La Poste dément et met en avant l'évolution du métier rappelant que si 18 milliards de lettres ont été livrées en 2018, seules 7 milliards l'ont été en 2021.

"Les expérimentations ont pour objet de nous adapter au mieux à ces évolutions sur le terrain", défend au micro de France Info Yves Xémard, directeur général adjoint de la branche services-courrier-colis à La Poste.

"La Poste reste en vie parce que la distribution du courrier et des recommandés n'est pas ouverte à la concurrence"

Mais pour Mehdi, ancien facteur dans le Val-de-Marne, cette réorganisation va pousser le groupe à faire faire autre chose aux facteurs: "J'ai connu cette génération d'anciens facteurs qui ont vu ces réorganisations et à qui on a donné de nouvelles missions impossibles à faire. Et dans ce cas-là, ils vont remplacer ces tournées avec autre chose", explique-t-il ce vendredi sur RMC et RMC Story.

"La seule chose qui fait que La Poste reste encore en vie, c'est parce que la distribution du courrier et des recommandés n'est pas ouverte à la concurrence. Le jour où cela arrivera, je ne donne pas deux ans à La Poste", ajoute-t-il.

Le 1er janvier, c'est le timbre rouge, permettant d'envoyer des lettres prioritaires par La Poste, qui a disparu, remplacé par un service numérique. Une autre réorganisation qui doit permettre de réduire de 25% les émissions de CO² selon La Poste. Mais plusieurs voix s'élèvent contre cette suppression, déplorant la disparition d'un lien social, excluant également des millions de Français qui ne maîtrisent pas le numérique.

G.D.