RMC

"La vie file, bientôt je ne les verrai plus": l'émotion des retrouvailles après un week-end déconfiné sans restrictions

Nous avons assisté aux retrouvailles de Marie-Claude et de sa famille. Ils sont partis de Béthune dans le Nord et sont allés jusqu'à Marseille rejoindre leur mère et grand-mère.

Le premier vrai week-end de déconfinement sans restrictions s'est déroulé en France. Avec la levée de l’interdiction des déplacements au-delà des 100 kilomètres, l’heure est donc aux retrouvailles.

A Marseille, Marie-Claude a pu revoir ses proches qu'elle n'avait pas vu depuis Noël. Ses petits enfants vivent à près de 1.000 kilomètres, à Béthune dans le Nord.

Cela faisait donc 6 mois que François attendait de pouvoir embrasser sa maman. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, c’est au restaurant que Marie-Claude son fils, sa belle-fille et ses deux petits enfants.

"Le soleil, la mer, les petits enfants, pas de cuisine à faire... Tout était parfait"

1.000 kilomètres en voiture entre Béthune dans le Nord-Pas-de-Calais où travaille aujourd’hui François, et Marseille sa ville d’origine. Marseille où vit toujours sa maman, Marie-Claude, soulagée après 2 mois d’isolement de pouvoir revoir enfant et petits enfants

"Ca me fait plaisir de les voir car je me dis que la vie file et que bientôt je ne les verrai plus."

La famille Mariani a donc attendu la fête des mères pour se réunir. Mais la levée des 100 kilomètres n’empêche pas de garder les bons réflexes sanitaires. Après un bon repas, servi à table, à la sortie du restaurant, Marie-Claude semble comblée.

"Le soleil, la mer, les petits enfants, pas de cuisine à faire... Tout était parfait."

Au programme ensuite … Une visite aux calanques avant l’arrivée de la fille de Marie Claude .. Prévue demain …

Florian Chevallay (avec J.A.)