RMC

Le Bon Coin: "j'étais venu l'aider à déménager un canapé, elle est devenue ma femme"

-

- - capture écran du site Le Bon Coin

Selon une étude publiée dans Le Monde ce samedi, le site de petites annonces Le Bon Coin s'est imposé dans les habitudes de consommation des Français. Avec ses 25 millions de visiteurs uniques chaque mois, soit 37% de la population nationale, ce site est devenu incontournable. Et ce n'est pas Eric qui dira le contraire. En effet, ce jeune homme a rencontré l'amour grâce à ce site comme il le raconte à RMC.fr.

Eric, 36 ans, fondateur de "Yann et son van", une micro-entreprise d'aide aux particuliers pour tout ce qui est déménagement et transport de mobiliers:

"Avant j'étais artiste-peintre et un jour, en 2012, j'ai eu l'idée de mettre une annonce sur Le Bon Coin proposant aux Parisiens de les aider à transporter leur mobilier ou à déménager. J'ai eu beaucoup de retours suite à cette annonce donc j'ai commencé à en poser de plus en plus. Etant donné le succès, je me suis professionnalisé là-dedans et j'ai créé ma micro-entreprise qui consiste à aider les particuliers qui veulent acheter un meuble sur Le Bon Coin. Je loue ma camionnette et je les aide à aller le chercher et à le ramener chez eux.

C'est un peu l'esprit du Bon Coin, c’est-à-dire que c'est convivial, c'est de l'économie participative, on se rend service les uns, les autres. Les gens sont ravis parce que quand on voit un meuble qui nous plait sur le site, on sait rarement comment aller le récupérer. Souvent ça ne rentrer pas dans la voiture ou c'est trop lourd, etc. Il y a donc une vraie demande autour de ça. A l'origine, j'utilisais donc Le Bon Coin professionnellement. Mais, un jour, une rencontre à changer ma vie.

"Sans Le Bon Coin, je ne l'aurais jamais rencontrée"

Moi-même, je vends mes meubles sur le site. Généralement, je les vends très rapidement, en moins de 24 heures, parce que la livraison est comprise dans l'achat. Ce n'est jamais arrivé que quelqu'un vienne chez moi pour voir un de mes meubles et me dise que cela ne lui plait pas. Sauf ce jour-là. Il y a un peu plus de deux ans, une jeune fille vient chez moi pour voir un canapé. Sûr de moi, j'avais déjà préparé la camionnette en bas. Mais, cette jeune femme, Iva, a été assez exigeante et avait une idée précise de ce qu'elle voulait comme canapé et n'a donc pas pris le mien. Ce qui m'avait beaucoup surpris mais quelque peu séduit.

Je lui ai tout de même laisser ma carte en lui disant que lorsqu'elle trouverait son canapé, j'étais prêt à l'aider à le transporter jusqu'à chez elle. Elle m'a rappelé quelques semaines plus tard pour aller chercher un autre canapé qu'elle avait vu sur Le Bon Coin. On s'est revus. On a bien fait connaissance et aujourd'hui nous habitons ensemble et sommes pacsés. S'il y a pas mal de clients sympas, certains sont même devenus des amis, là, c'est allé plus. Si on ne peut pas parler d'un coup de foudre, il y a toutefois eu une attirance immédiate. Et, ce qui est certain, c'est que sans Le Bon Coin je ne l'aurais certainement jamais rencontrée. On peut donc dire que Le Bon Coin a changé ma vie professionnelle et personnelle. Maintenant, quand on achète des meubles sur Le Bon Coin, on y va ensemble, on choisit ensemble et on le transporte ensemble jusqu'à chez nous."

Propos recueillis par Maxime Ricard