RMC

Le mouvement des "gilets jaunes" les a inspiré pour changer de vie

A Caen, des gilets jaunes ont décidé de changer de vie grâce à l'inspiration que leur a procuré le mouvement. Reprise des études, nouvelles vocations, sortie de l'isolement : cette période de contestation leur a ouvert de nouvelles portes.

Les "gilets jaunes" se réunissent depuis déjà plus d'un mois. Avec, des revendications, des luttes, mais aussi de nouvelles perspectives d'avenir pour. Pour de nombreuses personnes, ce mouvement les a transformés. Certains veulent désormais retrouver une nouvelle voie professionnelle plus satisfaisante, ou plus en phase avec les autres.

A Caen, des "gilets jaunes" ont décidé de changer de vie. Reprise des études, nouvelles vocations, sortie de l'isolement : ce mouvement leur a ouvert de nouvelles portes.

"Ca me donne envie d'écrire du théâtre !"

Ludivine travaille dans un fast-food, faute d'argent pour poursuivre ses études de philosophie. Mais aujourd'hui elle souhaite reprendre son destin en main grâce aux gilets jaunes.

"Le mouvement est une inspiration pour moi. Une inspiration personnelle et artistique. Ca me donne envie d'écrire du théâtre ! Pourquoi pas réussir à en faire quelque chose mais pas ce qui existe déjà ! Avec le gilet jaune le simple fait d'enfiler ce costume on devient acteur de notre propre vie et on se dit qu'il n'y a plus de metteur en scène: c'est moi qui décide."

"Ca m'a obligée à sortir de chez moi"

Timoléon lui est chauffagiste-plombier. Le mouvement le motive à reprendre ses études pour devenir avocat.

"Je me suis énormément impliqué. Il faut absolument que quelqu'un s'implique. C'est ça en fait être solidaire. Pour moi c'est vraiment la définition de la solidarité. D'essayer de toujours défendre les autres pour le collectif, pour le groupe."

Mais au-delà d'une prise de conscience professionnelle, les "gilets jaunes" ont permis à Sabrina, aide-soignante, de retrouver confiance en elle.

"Ca m'a obligée à sortir de chez moi, puisque je pense que comme beaucoup c'était l'isolement social du fait qu'on n'ait pas assez d'argent pour faire des sorties. On s'enferme un peu dans notre cocon, dans notre bulle. C'est un élan, je pense qu'on est acteurs de sa vie et ça va me motiver pour changer les choses."

Tous les trois l'admettent : ils voient la mobilisation des gilets jaunes comme un tremplin vers de nouveaux projets.

Margaux Boddaert (avec J.A.)