RMC

Les magasins de bricolage, grands gagnants des confinements

DUPIN QUOTIDIEN - S’il y a bien un secteur qui n’a pas souffert de ces confinements à répétition c’est le secteur du bricolage dont les ventes explosent depuis plusieurs mois.

Les magasins de bricolage sont pris d’assaut depuis le début de cette crise, et ça continue. On s’est de nouveau rué dans les magasins en octobre juste avant les annonces du re-confinement, alors que les magasins de bricolage restent ouverts !

6e mois de hausse consécutive des ventes (+24%), après avoir enregistré déjà +24% en mai, + 30% en juin, +19% en juillet, +12% en août, + 15% en septembre. Le bricolage c’est la tendance de fond de notre vie en période de Covid-19.

Tous les magasins de bricolage en profitent, mais le grand gagnant c’est le site internet "Mano Mano" qui a désormais un taux de croissance supérieur à 50%, ce qui n’était pas le cas avant le premier confinement. Pour vous donner un exemple le site a écoulé au mois de mars et avril 20 fois plus de pots de peinture qu’en temps "normal".

On a plus de temps pour bricoler dans la maison, mais on bricole quoi? 

Selon la Fédération des magasins de bricolage, ce sont surtout des travaux de décoration et de rénovation, plutôt que de réparation. Par exemple, pendant le premier confinement il y a surtout eu une hausse très forte des ventes de pots de peinture.

Et depuis le mois de juillet la fédération constatait surtout que les foyers se lançaient dans des projets plus importants comme la création de nouvelles salles de bain ou de nouvelles cuisines.

Difficile en revanche d'avoir des chiffres sur les ventes depuis le début du reconfinement car les enseignes restreignent leur communication, elles ne souhaitent pas trop "fanfaronner" avec des ventes en hausse alors que les autres secteurs souffrent évidemment de leur fermeture administrative.

Bricoler, c’est bien mais attention aux accidents

Si on bricole beaucoup plus, on se blesse aussi beaucoup plus. Les accidents liés au bricolage ont augmenté de 200%. Surtout pendant le premier confinement puisque les enfants étaient à la maison donc il y a eu beaucoup de cas d'intoxications avec des enfants qui trempaient leurs mains dans la peinture et qui se léchaient les doigts.

Sans parler des coupures, des écrasements (le fameux marteau qui rate le clou et tape les doigts), ou la scie qui va un peu trop loin. L’association Assurance Prévention a d’ailleurs appelé récemment les parents qui bricolent à adopter certains gestes de prudence comme enlever ses bijoux en bricolant et ne jamais utiliser de produits chimiques sans gants et sans masque. 

Marie Dupin (avec J.A.)