RMC

Marche contre l'islamophobie: qu'en pensent les Français de confession musulmane?

La manifestation contre l'islamophobie visant à dénoncer les actes anti-musulmans des dernières semaines va démarrer dimanche à Paris en milieu de journée, après avoir divisé la gauche et suscité de vives critiques de la part du RN pour qui il s'agit d'une alliance avec les "islamistes".

Une cinquantaine de personnalités ont lancé un appel à manifester aujourd'hui à Paris pour dire "STOP à l'islamophobie", après l'attaque d'une mosquée et de nouvelles crispations dans le débat public autour du voile depuis plusieurs semaines.

Qu'en pensent les citoyens de confession musulmane? Seront-ils nombreux à participer à cette marche? Les organisateurs espèrent réunir 10.000 personnes, 10 000 citoyens de toutes religions. Mais à la mosquée de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), où nous nous sommes rendus samedi, l'appel à la mobilisation n'a semble-t-il pas pris.

"A la moindre chose on tape sur le musulman"

Ils sont une trentaine d'hommes pour la prière de 13 heures. Karim est l'un des premiers à sortir du grand bâtiment blanc qui accueille la salle de culte. La marche contre l'islamophobie. Jamais entendu parler pour lui. "Je ne savais pas, je n'étais pas au courant", lance-t-il.

Karim ne semble pas souffrir de cette stigmatisation grandissante des musulmans dénoncée par les personnalités qui appellent à manifester. Jean-Noël, lui vit une toute autre réalité.

"C'est incroyable toutes ces attaques, entre le burkini, les femmes voilées... A la moindre chose on tape sur le musulman."

"Pour moi ça ne sert à rien de gueuler"

Jean-Noël ne manifestera pas, il préfère rester avec ses enfants. D'autres comme Hassen refusent tout simplement de participer à une initiative qu'ils jugent politique.

"Ca ne va servir que la droite. Moi je dis qu'il faut être patient. Pour moi ça ne sert à rien de gueuler. On dit qu'un chien qui aboie n'arrivera à rien."

Pour ce retraité, une seule solution pour lutter contre l'islamophobie. Discuter avec ceux qui ont peur de l'islam et les inviter à visiter la mosquée la plus proche de chez eux.

Benoit Ballet (avec J.A.)