RMC

"On tire un peu la langue": un ex-pilote de chasse attend 10.000 euros de l'armée de l'air

Cela fait plusieurs mois que Romain, ex-pilote de chasse de l'armée de l'air, attend que celle-ci règle l'une des formations de reconversion qu'il a dispensée à un autre ancien pilote. L'armée lui doit toujours 10.000 euros, une somme qui l'aiderait à régler les charges d'entretien des avions notamment.

Pilote et formateur, Romain a monté son entreprise il y a dix ans, Sky Explorer. Aujourd'hui, il forme notamment d’anciens pilotes de chasse de l’armée de l’air, qui veulent exercer dans le civil. Il a par exemple géré la reconversion de l’ex-directeur de la patrouille de France. Mais depuis quelques mois, la communication avec l’armée, son ancien employeur, est compliquée.

Pour résumer, l’armée doit un peu plus de 10.000€ à Romain, dans le cadre des reconversions proposées par le Centre militaire de formation professionnelle (CMFP), qui permet de financer des formations pour les anciens militaires.

"On forme des pilotes militaires en reconversion. On en a effectué une il y a environ sept mois. Tout s'est bien passé mais ça fait des mois que l'on essaie de se faire payer. On a relancé l'armée, envoyé des mails, mais c'est très compliqué", raconte Romain à RMC.

L'armée va rembourser

Romain emploie cinq instructeurs qui travaillent sur sept avions, qu’il faut entretenir. Cette somme est vitale pour une structure comme la sienne. "10.000 € ça représente beaucoup d'argent entre les fournisseurs, la mécanique et le carburant. Quand on a un trou de 10.000 €, on tire un peu la langue", admet l'ancien pilote de chasse.

La réponse à cette situation est assez bureaucratique. Romain a formé un ancien pilote de chasse. Il a envoyé un devis à l’armée. Sauf que le pilote avait besoin d’1h30 de vol supplémentaire avant de passer l’examen. La facture finale était donc plus élevée que le devis.

Et c’est là que ça se corse: Romain aurait dû, dit l’armée à RMC, envoyer d'abord un devis rectifié puis une facture. Sauf que ça, personne ne le lui a dit. C'est donc ce qu'a fait Romain. L'armée va donc lui rembourser les 10.000 € sous 30 jours maximum!

RMC s'engage pour vous
Pour contacter notre cellule : rmcpourvous@rmc.fr

Amélie Rosique, Joanna Chabas et Elise Denjean