RMC

Pourquoi se marier et avoir des enfants n'est-il plus le "schéma traditionnel de vie" des Français?

Nous sommes désormais plus de 67 millions d'habitants en France. Si nous vivons plus vieux, faisons un peu moins de bébés, le schéma des familles "traditionnelles" n'est plus majoritaire. Ce sont les principaux enseignements du bilan démographique 2019 de l'INSEE paru mardi.

Se marier et avoir des enfants est désormais un schéma de vie qui a du plomb dans l'aile en France. 

Lorsqu'à 27 ans, Clotilde annonce à ses collègues qu'elle attend son premier enfant leur surprise est totale: "J'ai beaucoup eu la question de savoir si c'était volontaire ou pas". Mariée à 25 ans, cette conseillère en nouvelles technologies a désormais l'impression de vivre parfois à contre-courant.

"Une relation d'assez longue durée mais sans l'engagement pour autant"

"Ça change les discussions qu'on peut avoir, ça change le rythme de vie C'est vraiment que parfois on a un peu l'impression de passer pour des extraterrestres", explique Clotilde.

S'il a les pieds bien sur terre, après 29 ans de mariage et deux enfants, Christophe et sa femme sont devenus une exception dans leur travail respectif où la moyenne d'âge est de 30 ans: "J'ai l'impression que pour cette génération là, ils cherchent à construire quelque chose qui soit une relation d'assez longue durée mais sans l'engagement pour autant. J'ai une fille de 15 ans et elle a parmi ses amis dans sa classe, des parents qui divorcent".

"En France, le modèle de référence c'est: avoir des enfants, dans un couple stable"

Depuis deux ans, les familles dites "traditionnelles" ne sont plus majoritaire. Un phénomène que le sociologue François de Singly explique par l'évolution des moeurs.

"Dans les années 70, on devait se marier, faire des enfants, avoir un vrai travail etc. Il y avait un modèle de l'âge adulte. Aujourd'hui, en France, le modèle de référence c'est: avoir des enfants, dans un couple stable. Premier argument que les gens donnent quand on leur demande pourquoi ils se sont mariés: parce que je voulais faire une belle fête".

Ils sont 227.000 l'année dernière à avoir célébré leur mariage. 3.000 de moins, par rapport à 2018.

Margaux Bédé et Alfred Aurenche (avec C.P.)