RMC

Quel sapin de Noël faut-il acheter?

-

- - Karl-Josef Hildenbrand / dpa / AFP

Le mois de décembre est évidemment celui de l’achat des sapins de Noël. Avec la chronique "Ça vous concerne", RMC vous explique tout sur cet élément incontournable des fêtes.

Sapin naturel ou artificiel ?

Vous allez peut-être profiter du week-end pour acheter votre sapin de Noël... Et vous n’allez pas être tout seul ! La grande question, vous êtes plutôt sapin naturel ou sapin artificiel ? Naturel, bien sûr, pour 89% des acheteurs, contre 11% pour l’artificiel. L’an dernier, il s’en est vendu presque 6 millions. Le prix moyen pour un sapin, c’est autour de 29€, avec évidemment de grosses disparités selon la taille, l’origine, l’espèce... Le sapin roi reste pour les Français le Nordmann, avec plus de 80% des parts de marché. Ce qu’on aime, c’est qu’il est résistant, qu’il ne perd pas ses aiguilles, même s’il est un peu moins parfumé et un peu plus cher que l’épicéa. Moins connu, vous avez aussi le Nobilis, à la fois bien parfumé et qui ne perd pas ses aiguilles. Mais il n’est pas facile à trouver parce qu’il n’est pas beaucoup cultivé en France et il est jusqu’à 20% plus cher qu’un Nordmann. 

Quelle taille?

Un petit ou un grand sapin ? Et oui, la taille, c’est important... et on l’aime grand, notre sapin ! Ce sont les sapins de plus d’1m50 qui sont les plus plébiscités. 

Ce qu’on note aussi depuis l’an dernier et la pandémie, c’est que les Français veulent du local et du responsable. Et un sapin naturel, oui, c’est écolo. Ce n’est pas un arbre déraciné à l’arrache en forêt, c’est une plante cultivée. Pour chaque arbre coupé, un nouveau est replanté. Un arbre qui va absorber le carbone émis dans l’atmosphère. A certaines conditions quand même : déjà, il faut que ce soit un sapin cultivé en France. Si on ajoute des milliers de kilomètres de transports, évidemment le bilan carbone en prend un coup... Mais même dans le sapin français, tout n’est pas toujours très bio... Il y a encore trop de pesticides, pas assez de diversité dans les plantations. Ça change progressivement. Pour être sûr de faire le bon choix, privilégiez un label reconnu. Il y en a plein, par exemple "Plante Bleue" qui vous assure une production respectueuse de l’environnement. 

Pour le sapin artificiel, vu qu’il est produit à partir de dérivés de pétrole et que la plupart du temps, il vient de Chine, ce n’est pas du tout écolo. Il faudrait le garder au minimum 20 ans pour que son bilan carbone soit favorable... 

C’est quand le meilleur moment pour acheter son sapin? 

Si vous avez la possibilité de le laisser un peu en extérieur, sur un balcon ou un jardin, ça n’a pas vraiment d’importance. Mais si vous le mettez direct dans le salon, gardez en tête qu’un Nordmann gardera une allure correcte pendant à peu près trois semaines, alors que l’Epicéa va se dégrader rapidement en perdant ses aiguilles dès qu’on le rentre. Si vous optez pour un sapin en pot, le mieux c’est d’attendre mi-décembre et de l’arroser une fois par semaine. Attention aux guirlandes électriques ! Et après les fêtes, on ne le garde pas dans sa cave, on le recycle ! D’ailleurs, c’est ce que font 9 Français sur 10, en le rapportant dans un point de collecte ou en le replantant.

Géraldine de Mori