RMC

"30% des gens ne sont pas retournés à leur paroisse": l'église souffre aussi financièrement du Covid-19

Si les messes ont repris progressivement depuis le déconfinement, les fidèles ne se sont pas encore tous décidés à revenir à l'église à cause de la crise sanitaire.

L'Eglise en difficulté. Les messes ont repris cet été mais les offices ne sont pas pleins. Et l'institution peine à combler le trou dans les finances causé par la suspension des messes, donc des quêtes, pendant le confinement ainsi que la fermeture des musées du Vatican.

La Conférence des évêques doit livrer un premier diagnostic chiffré à la mi-octobre. Selon son secrétaire général adjoint en charge des questions économiques, Ambroise Laurent, il manquerait à l’Église 50 millions d'euros environ pour finir l’année. Le Vatican prévoit une chute de recettes de 100 millions d'euros pour 2020.

Des bancs pleins à craquer, ça fait bien longtemps que Renaud Laby, prêtre à la paroisse Saint-Bertrand au Mans (Sarthe) n’en a pas vu le dimanche matin.

"Un certains nombre de nos fidèles du dimanche ne viennent plus comme ils en avaient l'habitude avant la crise sanitaire."

Résultat, les répercutions sur les finances de sa paroisse sont flagrantes.

"C'est un sujet préoccupant. Ca l'est d'autant plus que ce sont des paroisses qui sont assez pauvres, et qui l'étaient déjà avant le Covid-19. Car peu de cultes, et constituées de gens assez modestes." 

Au diocèse de Paris, chaque année la quête rapporte 10 millions d’euros, Christophe Rousselot est le directeur du développement des ressources financières.

"Nous évaluons à environ 3 millions la perte pendant tout le confinement, ça représente une dizaine de dimanches. Après le confinement environ 30% des gens ne sont pas retournés à leur paroisse."

Et d’après lui les paroisses en France pourraient retrouver un équilibre budgétaire seulement en 2022. 

Margaux Bédé (avec J.A.)