RMC

"Aux masques citoyens": l'Académie nationale de médecine plaide pour un port obligatoire

L'Académie nationale de médecine lance un appel pour tenter d'endiguer l'épidémie tant que l'on n'a pas de vaccin.

L’Académie Nationale de médecine recommande le port du masque obligatoire dès maintenant dans tout l'espace public, et pas seulement dans les transports.

Pour l'académie, attendre la date du 11 mai pour faire porter le masque aux Français, c'est accorder 3 semaines au virus pour qu'il continue de se transmettre, et qu'il y ait plusieurs milliers de nouvelles infections.

"On n'a pas de médicament, pas de vaccin, on n'a qu'un seul moyen c'est d'empêcher la transmission"

Certains trouvent la recommandation parfaitement justifiée alors que d’autres estiment que le port du masque est inutile. Masque en tissu noir sur le visage, Emilie se rend dans un atelier de confection de masques. Pour elle il faudrait que dès maintenant tout le monde porte cette protection.

"Je le porte depuis le début dès que je sors. Surtout si il y a des gens autour de moi. Ca permet de se rendre qu'il y a quelque chose dans l'air qui n'est pas bon. Ca rappelle à l'ordre en quelque sorte."

Peu convaincu de l’utilité du masque, Kevin lui se ballade la bouche découverte.

"Ca ne filtre rien, c'est juste un bout de tissu. Le confinement c'est efficace, mais le masque c'est pas la solution du tout", selon lui.

Pourtant il faut faire vite estime le professeur Yves Buisson de l’Académie de Médecine.

"Pourquoi attendre trois semaines encore pendant lequel le virus va continuer de circuler ? On n'a pas de médicament, pas de vaccin, on n'a qu'un seul moyen c'est d'empêcher la transmission. Surtout dans l'espace public."

Et si la pénurie de masques continue, l’Académie de médecine recommande la confection de masques alternatifs en tissu.

Benjamin Pelsy, Juliette Pietraszewski et Jean-Baptiste Bourgeon