RMC

"Ce faux confinement est responsable de cette explosion": dans les Ehpad, la seconde vague fait plus de dégâts que la première

Le gouvernement n'envisage pas une nouvelle fermeture totale des Ehpad comme au printemps dernier, malgré une situation très inquiétante.

Le Covid-19 dans les Ephad, le docteur Michel Sciarra est bien placé pour en parler. Car chaque semaine, il se rend dans plusieurs établissements du coin. Pour lui aucun doute, la situation est beaucoup plus préoccupante qu’au printemps : "Au mois de mars-avril lors de la première vague, nous avions un seul Ehpad touché. Là tous les Ehpad sont touchés, c’est incontrôlable".

La situation préoccupe le gouvernement, alors que 93% des personnes décédées du Covid-19 étaient âgées de plus de 65 ans. On recensait ces derniers jours, 98 morts quotidiens dans les Ehpad, où les visites aux résidents sont encore possibles malgré le confinement, contrairement au printemps dernier. Et 1317 établissements sont recensés comme cluster soit près d’un Ehpad sur cinq.

Les syndicats contre l'arrêt des visites

Une situation très difficile qui selon Michel Sciarra, ne pourra pas se résoudre avec ce nouveau confinement : "C’est un virus qui circule beaucoup dans les familles. On se retrouve avec des gens qui travaillent dans les Ehpad et d’autres qui vont voir leurs parents. Ce faux confinement est responsable de cette explosion de cas".

Mais pour Florence Arnaiz-Maumé, délégué général du SYNERPA, syndicat des maisons de retraite privé, il n’est pas question de reconfiner totalement les Ehpad: "Nous pouvons encore nous satisfaire d’une ouverture mesurée plutôt que de déclarer un confinement strict pendant huit semaines". Elle le concède cependant, les 4 à 6 semaines à venir vont être difficiles.

Florian Chevallay (avec Guillaume Dussourt)