RMC

"Ce sera comme au bureau, sauf que j'aurai deux bouts de chou avec moi": le casse-tête des parents en télétravail à partir de lundi

Alors que les crèches et les écoles sont fermées à partir de lundi et "au moins jusqu'aux prochaines vacances", selon Jean-Michel Blanquer, comment s'occuper de la garde de ses enfants?

Dans certaines entreprises des salariés n’iront pas travailler ce lundi car ils sont obligés de garder leurs enfants. Un casse-tête pour certaines entreprises face aux nombreuses demandes.

Dans cette entreprise de 600 salariés en région toulousaine, il a fallu s’organiser. Sophie est assistante de direction, elle a deux enfants âgés de 3 et 5 ans.

"A partir de lundi matin, je suis en télétravail toute la semaine, donc je travaillerai de ma maison, c’est comme au bureau, sauf que j’aurai deux bouts de chou avec moi à la maison, je leur ai dit que je ne serai pas à 100% disponibles pour eux".

"On savait très bien que la France allait organiser ce genre de choses"

Ce vendredi, la directrice de l’entreprise a dû jongler avec ses salariés pour organiser le planning: "On a un tableau, avec toutes les personnes, en rouge, c’est toutes les personnes qu’il faut remplacer". Dans cette entreprise, la direction n’a pas été prise au dépourvu: "On savait très bien que la France dans les jours qui venaient allait organiser ce genre de choses".

Valérie Jimenez a déjà sorti sa calculette, avec 30% de ses salariés obligés de rester à la maison avec les enfants, de garder leurs enfants, pour l’entreprise, le manque à gagner pourrait être de 15% si la situation dure un mois.

Jean-Wilfrid Forquès (avec C.P.)