RMC

Comment se prémunir contre le coronavirus dans la maison?

De nombreux gestes sont à adopter pour lutter contre la transmission du coronavirus. Mais hormis l'hygiène corporelle, il est aussi nécessaire d'assainir l'air de sa maison. Christian Pessey, notre expert vous livre tous ses conseils.

Se laver les mains, éternuer dans son coude, éviter le contact avec autrui… de nombreux gestes sont préconisés par les autorités de santé pour éviter la contamination au coronavirus. Mais ces seules recommandations ne suffisent pas puisque le virus se transmet également par la respiration et donc par l’air respiré.

Cet élément est d’autant plus vrai dans les espaces confinés d’où l’interdiction du gouvernement des rassemblements de plus de 100 personnes. Mais dans la maison, l’air y est aussi très confiné. Il est donc nécessaire d’appliquer certains conseils pour éviter d’attraper le virus chez soi.

"Quand on éternue, il se forme des gouttelettes de mucus qui se mélangent à l’humidité ambiante. Une famille de 4 personnes produit un grand seau d’eau d’eau de respiration par condensation. Il faut donc impérativement traiter l’air de sa maison", affirme Christian Pessey.

Ventiler sa maison

La première précaution de notre expert: bien ventiler son intérieur. Pour cela, il est nécessaire d’avoir une ventilation mécanique contrôlée par insufflation, sans arrêt, de jour comme de nuit: "Il ne faut jamais arrêter la VMC, même si ça fait trop de bruit la nuit". Il est aussi important d’ouvrir deux fois par jour ses fenêtres "pendant une demi-heure", précise notre expert.

Purifier l'air

Deuxième conseil: purifier l’air, mais pas avec n’importe quoi, selon Christian Pessey. "Les petits purificateurs que l’on pose sur un meuble ne servent à rien dans ce contexte là". Préférez donc du matériel qui utilise les ultra-violet. Ces dispositifs ont la capacité de tuer les virus, mais il ne faut pas pour autant en abuser: "Il ne faut pas être exposé à ça trop longtemps. Contrairement à la VMC, il ne faut pas le laisser tourner toute la journée", met en garde l’expert.

En complément, Christian Pessey conseille vivement le filtre "HEPA", qui élimine 99,95% des particules fines et virus. Ce type de matériel se trouve facilement dans les commerces. Une seule chose à faire sur ces appareils: changer régulièrement les filtres.

Pour les plus aguerris, les ioniseurs d’air qui génèrent de l’ozone sont également une bonne solution selon notre expert: "C’est radical pour tuer les virus. Mais attention, il ne faut pas y être exposé de façon prolongée. En général, on traite l’air une fois toutes les heures, au moment où on n’est pas à la maison et derrière, on ouvre les fenêtres par exemple".

Précipitateur électrostatique

Ce type de matériel, associé aux ultra-violet et à la filtration, "diffuse des charges opposées qui fait grossir les virus et les alourdis. Les virus tombent et ne se diffusent plus dans l’air", explique Christian Pessey. Même si ce dispositif est utilisé par exemple dans les chambres stériles et plus globalement dans le milieu hospitalier, il est malgré tout possible de le trouver dans le commerce.

Eviter les vaporisateurs

Les vaporisateurs pour purifier l’air ne sont, selon notre expert, d’aucune utilité dans ce contexte: "C’est bien pour tuer les odeurs mais il faut faire attention aux consignes et choisir des bombes sans retombée humide", précise-t-il.

Le Week-end des Experts (avec C.P.)