RMC

"Cela fait du bien de reprendre les cours": six mois après, les étudiants impatients de retourner à l'université

Une rentrée exceptionnelle marquée par l'épidémie de Covid-19 avec un objectif, faire revenir le plus d'étudiants possible en toute sécurité.

Les 74 universités françaises vont accueillir leurs étudiants pour la première fois depuis six mois demain. À Toulouse, l'université Toulouse Capitole 1 a recruté une trentaine de médiateurs pour faire la promotion des gestes barrières. Élèves et personnels encadrants sont impatients. 

Hugo, étudiant en première année d’AES, a envie de découvrir l’ambiance des amphis.

"Cela fait du bien de reprendre les cours. C’est mieux que de faire les cours sur Internet. C’est mieux d’être en présence d’autres élèves ou d’avoir le contact avec les professeurs”, estime-t-il.

100 mille mètres carré sécurisés sur le plan sanitaire, et donc pas besoin d’espacer les sièges dans les amphis, sans oublier également, trentaine de médiateurs, comme Camille, vêtus de gilets oranges, et chargés de faire respecter les consignes.

Des médiateurs recrutés

“Si la personne porte mal le masque, je demande de le mettre correctement, s’il est sous le nez je demande de le mettre correctement, On tourne à l’intérieur déjà, mais à partir de lundi, on tournera encore plus à l’intérieur pour faire respecter les sens d’allers et venues”, explique-t-elle. 

Ici, rien n’a été laissé au hasard, dans un but très précis insiste Françoise Montet-Lattes, directrice de la communication de l’Université.

“On veut privilégier l’enseignement présentiel pour les étudiants, c’est quand même la meilleure façon d’intégrer leurs nouvelles connaissances surtout pour les premières années qui vont aborder de nouvelle disciplines qu’ils n’ont pas côtoyé avant d’arriver à l’Université”, affirme-t-elle.

L’université des Sciences sociales compte 22.000 étudiants, et plus de 1200 enseignants et personnels administratifs.

Jean-Wilfrid Forquès avec Guillaume Descours