RMC

Comment est organisé le déconfinement en Allemagne?

L'Allemagne a rouvert lundi les portes des magasins de moins de 800 m2, une première étape dans un déconfinement progressif.

L'épidémie de coronavirus a fait 4.404 morts en Allemagne, et le pays a décidé lundi de la réouverture d'une partie de ses commerces. Le pays était partiellement confiné depuis le 22 mars. Les magasins de moins de 800 mètres carrés ont donc pu rouvrir leurs portes même si une distance minimale de 1.50 m. reste obligatoire entre les clients. Les écoles doivent de nouveau accueillir les élèves à partir du 4 mai prochain. Les rassemblements de plus de deux personnes sont, eux, toujours interdits.

C'est donc un premier pas vers une reprise qui sera progressive. Désertées depuis plus d'un mois, les rues de Cologne dans l'Ouest de l'Allemagne ont repris des couleurs. Les boutiques ont levé leur rideau et les clients sont de retour.

"C'est un peu bizarre mais tout est bien organisé. Je suis très contente, j'ai pu acheter ce que je voulais. C'est super. (...) Je pense que c'est plus facile pour les magasins les plus grands de faire respecter les distances entre les clients que dans les plus petites surfaces. Mais je pense qu'ils savent ce qu'ils font."

Merkel: "Nous ne devons pas oublier un instant que nous ne sommes qu'au début de la pandémie"

Les commerces de moins de 800 mètres carrés comme les supermarchés, les magasins de vêtements ou les fleuristes ont pu rouvrir leurs portes. Certains ont installé des protections en plastique pour séparer les caisses des clients. Dans certaines villes, comme Hanau, le port du masque a été rendu obligatoire. Dieter, le responsable d'une librairie, a du s'adapter.

"Nous devons nous-même porter des masques, les clients aussi. Nous avons aussi des masques disponibles si quelqu'un qui n'en a pas, veut entrer dans la librairie. Nous limitons aussi le nombre de personnes dans la boutique en même temps."

Si ces réouvertures sont une bonne nouvelle pour l'économie, les bars, les restaurants et les lieux culturels restent encore fermés pour le moment. Il ne faut pas brûler les étapes a martelé lundi la chancelière Angela Merkel.

"Nous ne devons pas oublier un instant que nous ne sommes qu'au début de la pandémie et qu'il nous reste encore un long chemin à parcourir. Alors que les premières restrictions sont en train d'être levée, il serait extrêmement dommage de connaître une rechute".

Pour éviter une deuxième vague de contamination, les concerts et les compétitions sportives sont pour l'instant suspendues jusqu'à la fin du mois d'août.

Nicolas Ropert (avec J.A.)