RMC

Comment les délais pour obtenir des rendez-vous chez les ophtalmos se sont drastiquement réduits

-

- - -

Merci la pandémie? Obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologiste n'a jamais été aussi rapide. Le délai pour en obtenir un s'est réduit de seize jours en un an. Il passe de 42 à 26 jours

Du mieux pour la prise de rendez-vous chez l'ophtalmo. A Lyon, il est désormais possible d’obtenir une consultation en moins d’une semaine. "La semaine prochaine, il reste une vingtaine de places et la semaine d'après une trentaine", explique Ygal Boujenah, ophtalmologiste dans un cabinet. De quoi surprendre les patients: "Parfois ça dure quatre mois et là, surprise, je n'ai pas eu de problème", témoigne l'un d'eux. "J'ai pris rendez-vous sur Doctolib sur un désistement il y a deux jours, c'est assez rapide", assure un autre.

Il faut 26 jours en moyenne cette année pour obtenir un rendez-vous contre 42 en 2019, selon les derniers chiffres publiés ce vendredi par le Syndicat National des Ophtalmologues de France. Cela représente une baisse de 16 jours en 2 ans (-38%) et de 40 jours en 4 ans (-60%). Une amélioration liée à la pandémie qui a accéléré les rendez-vous en ligne. Une digitalisation bénéfique pour le docteur Ygal Boujenah: "Avant les ophtalmologistes un peu plus anciens voyaient 30 à 40 patients dans al journée. Aujourd'hui certains médecins vont en voir 50 à 60".

Diminution des retards de diagnostics

Cette hausse des consultations s’explique aussi par la mise en place du protocole "Muraine". Une nouvelle coordination entre les disciplines pour réduire les délais d’attente et augmenter l’offre de soins: "Une loi est passée l'année dernière et permet de coopérer entre orthoptiste et ophtalmologistes. L'orthoptiste fait des bilans de vue et à distance, l'ophtalmo lit les images et on envoie une prescription".

Pionnière en la matière, cette collaboration a augmenté la satisfaction client mais a surtout permis la diminution des retards de diagnostic parfois des maladies graves comme le glaucome.

>> A LIRE AUSSI - Un jour de repos en plus sans perte de salaire: comment fonctionne la semaine de 4 jours au travail?

Gwenaël Windrestin et Antoine Martin (avec Guillaume Dussourt)