RMC

Confinement allégé dès le 28 novembre: ces trois dates importantes à retenir

Le président a donné trois dates: le 28 novembre, le 15 décembre et le 20 janvier. Ce qu’il faut retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron.

Il voulait donner un "cap": il a, en réalité, donné un calendrier. Les commerces pourront ainsi rouvrir dès samedi, première étape d'un déconfinement en trois temps et sous condition dévoilé mardi par Emmanuel Macron, qui a justifié ce calendrier prudent par un virus encore "très présent".

28 novembre

Première étape du déconfinement en trois actes annoncé par Emmanuel Macron ce samedi. Finie la fameuse règle du "1 km". Vous pourrez vous balader dans un rayon de 20 km pendant trois heures maximum avec toujours en poche votre attestation de sortie qui reste obligatoire. 

A l'instar de ce qui est annoncé dans d'autres pays européens, le chef de l'Etat lève également les contraintes sur les achats de Noël en rouvrant tous les commerces dits "non essentiels" comme les librairies ou les boutiques de vêtements, jusqu'à 21h, avec "des protocoles sanitaires stricts". Ces protocoles, négociés avec l'ensemble des professionnels, prévoient notamment de durcir la jauge limitant le nombre de clients pouvant être présents dans un magasin, à une personne pour 8 mètres carrés, contre 4 mètres carrés jusqu'ici. Pour compenser en partie leur mois de fermeture forcée, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est dit "favorable à l'ouverture des commerces tous les dimanches jusqu'à Noël". 

Réclamée notamment par des milliers de fidèles catholiques qui ont manifesté dans tout le pays pour le retour des messes, la réouverture des lieux de culte sera effective ce week-end.

Emmanuel Macron avait évoqué mardi soir une "stricte limite de 30 personnes" pour les cultes. Mais la Conférence des évêques de France (CEF, catholiques), "déçue et surprise" par cette jauge, a affirmé mercredi qu'elle allait être augmentée d'ici jeudi. Elle évoque dans son communiqué un "échange téléphonique" mardi soir entre son président Mgr Eric de Moulins-Beaufort et le chef de l'Etat.

15 décembre

Deuxième étape le 15 décembre. Mais si et seulement si la France est sous la barre des 3000 malades en réanimation et de 5000 cas par jour: alors, le confinement sera levé. Vous pourrez vous déplacer sans autorisation, mais il y aura un couvre-feu de 21 heures à 7 heures partout en France. Cinémas, théâtres, et musées pourront alors rouvrir.

Mais le président a appelé les Français à la responsabilité pour les fêtes de fin d'année car le virus, a-t-il dit, "circule encore très fortement". "Nous devons tout faire pour éviter une troisième vague, un troisième confinement", a insisté le chef de l'Etat.

20 janvier

Et puis autour du 20 janvier, troisième étape, toujours si la situation sanitaire le permet. On pourra alors de nouveau aller dans les restaurants et les salles de sport. Tous les cours reprendront au lycée avec la totalité des élèves, les universités suivront 15 jours après. 

Alors que la France a franchi mardi la barre des 50.000 décès liés au coronavirus, une campagne de vaccination "massive" mais non obligatoire pourrait débuter "fin décembre début janvier", en commençant par les plus fragiles et sous réserve du feu vert des autorités sanitaires. La France a, avec l'Union européenne, "sécurisé le nombre de doses" nécessaires, a assuré Emmanuel Macron.

INFOGRAPHIE - Ouvert ou fermé? Ces lieux, magasins ou évènements qui vont rouvrir (ou pas) avec le confinement allégé

>> Si l'infographie n'apparait pas, cliquez ici <<

Anne-Sophie Balbir avec Guillaume Descours