RMC

Coronavirus: à partir de quand est-on considéré comme un "cas-contact"?

ALLO MARIE - Pour briser les chaînes de contamination, les autorités sanitaires recherchent en permanence les cas-contact. Mais à partir de quel instant est-on soit même considéré comme un cas-contact?

Les cas-contacts, recherchés par les agences de santé, envoyés se faire tester dès que possible sont souvent considéré comme le chaînon de contamination qu'il faut à tout prix repérer. Mais à partir de quand est-on un "cas-contact"? Il y a une définition précise: on peut considérer qu'il y a contact si deux personnes se rencontrent qu'aucune des deux ne porte de masque et que l'une d'elle est testée positive.

On peut considérer également qu'il y a contact si deux personnes se rencontrent et qu'une seule des deux porte un masque en tissu. Si chacun porte un masque en tissu on n'est pas cas contact.

Et pareil si une des deux personnes porte un masque chirurgical ou un masque FFP2 mais pas l'autre alors qu'on on ne peut pas considérer qu'il y a contact car ces masques sont très protecteurs et il suffit qu'une des deux personnes le porte.

On est donc un cas-contact à partir du moment où on a été en contact avec une autre personne et sans protection c'est à dire sans masque chirurgical ou FFP2.

Différents types de cas-contact

On peut être un "cas-contact à risque" ou un "cas-contact à risque négligeable". On peut considérer qu'on est contact à risque à partir du moment où on a partagé le même lieu de vie qu'un malade confirmé ou probable, ou si on a eu un contact direct avec une personne contaminée, en face à face, à moins d’un mètre, quelle que soit la durée (que ce soit pour une simple conversation, un repas, des embrassades...).

On peut aussi parler de contact à risque à partir du moment où on a partagé un espace confiné, par exemple un bureau ou une salle de réunion, ou qu'on a été dans la même voiture pendant au moins 15 minutes. Sont aussi considérés comme contacts à risque, des élèves ou des enseignants de la même classe.

Par contre, des personnes qui se croisent dans l’espace public de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes-contacts à risque.

Quelle est la procédure à suivre si l'on est considéré comme un cas contact à risque ?

Première chose à faire, avertir son entourage familial et professionnel. Il faut ensuite aller se faire tester immédiatement si l'on vit avec la personne contaminée, sinon sept jours après le dernier contact avec la personne malade.

Il faut ensuite s'isoler chez soi et porter un masque en présence d’autres personnes tout en surveillant son état de santé. L’Assurance Maladie ou le médecin indiqueront alors le laboratoire le plus proche.

Vous avez une question? RMC vous répond avec "Allô Marie"

Tous les matins, à 6h20, RMC répond à vos questions dans "Allô Marie?", nouvelle chronique dans "Apolline Matin".

Chaque matin, Marie Dupin répond à une question d’actualité posée par un auditeur sur la consommation, l’économie et toutes les problématiques de la vie quotidienne.

Pour poser vos questions: allomarie@rmc.fr ou directement sur l’application RMC via "Direct Studio".

Marie Dupin