RMC

Coronavirus: annulations, reports... Les touristes américains désertent Paris après la décision de Trump

De nombreux touristes américains qui craignent d'être bloqués en Europe se sont précipités jeudi dans plusieurs aéroports européens pour rentrer chez eux après l'annonce surprise de Donald Trump.

A partir de samedi matin 5 heures, il ne sera plus possible d'aller aux Etats-Unis à partir de la France et de toute l'Europe. Seul le Royaume-Uni est exempté. C'est ce qu'a annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi le président américain Donald Trump, qui tente par ce biais d'endiguer l'épidémie de coronavirus.

La mesure s'applique aux étrangers et non aux Américains et aux résidents permanents - cela a été précisé après coup, Trump ne l'a pas dit dans son discours. Résultat: un véritable mouvement de panique vers les aéroports, les Américains craignant de ne plus pouvoir quitter le sol français.

"On est sur de l'impact immédiat avec des chambres qu'on ne relouera pas. C'est un peu le coup de grâce"

Ce départ de la clientèle américaine est un nouveau coup dur pour le secteur touristique français, déjà fragilisé par plusieurs semaines d'épidémie.

Annulations, reports... Depuis jeudi matin, les clients américains se détournent de l'hôtel de Fabienne Ardouin. Elle gère deux établissements dans le 9e arrondissement de Paris. En quelques heures, déjà une trentaine d'annulations de nuitées.

"On a une clientèle fidèle d'Américains qui m'ont tous envoyé des messages en me demandant ce qu'il se passe à Paris. On est sur des clients qui annulent et qui devaient arriver vendredi et samedi. On est sur de l'impact immédiat avec des chambres qu'on ne relouera pas. C'est un peu le coup de grâce."

"En moyenne la trésorerie de nos PME permettrait de résister pendant un mois, un mois et demi"

Un coup de grâce car les Américains dépensent 2 milliards d'euros chaque année en France. Un manque à gagner colossal alors que l'épidémie dure depuis deux mois et ce n'est pas terminé. Le porte-parole du syndicat des hôteliers et restaurateurs indépendants, Frank Trouet est très inquiet.

"En moyenne la trésorerie de nos PME permettrait de résister pendant un mois, un mois et demi. On ne peut pas garantir que dans deux mois la crise sanitaire sera terminée et que tout reviendra dans l'ordre. Ce sera donc très préoccupant pour notre activité."

Les Américains, représentent 11% des touristes qui visitent la France chaque année.

Valentine Rault (avec J.A.)