RMC

Coronavirus: Castex dit surveiller "de très près" la situation en Espagne

RMC
Le Premier ministre a avoué suivre de très près la situation alors qu'il lui était demandé si une nouvelle fermeture des frontières avec l'Espagne était possible.

Le Premier ministre, Jean Castex, a indiqué samedi "surveiller de très près" la situation sanitaire en Espagne, alors que la frontière entre les deux pays, fermée pendant trois mois, a rouvert le 21 juin.

"Nous surveillons cela de très près, ici en particulier, parce que c'est un vrai sujet dont il faut que nous discutions aussi avec les autorités espagnoles", a affirmé Jean Castex, en réponse à une question sur la reprise de l'épidémie de Covid en Catalogne et une possible fermeture des frontières. 

Il était interrogé lors d'une visite dans sa ville de Prades, dans le département frontalier des Pyrénées-Orientales. 

4 millions de personnes appelées à rester chez elles

En Espagne, près de 4 millions d'habitants de l'agglomération de Barcelone ont été appelés vendredi à "rester chez eux" sauf pour des raisons de première nécessité, en raison de la hausse des cas de Covid-19.

La frontière entre la France et l'Espagne avait été rouverte le 21 juin, après trois mois d'un strict confinement côté espagnol pour endiguer la pandémie.

Maire de Prades depuis 2008, le Premier ministre effectuait une visite dans sa commune pour y céder son mandat à son successeur, Yves Delcor, à l'occasion du premier conseil municipal depuis sa nomination à Matignon.

Il devait initialement poursuivre sa visite à la gare de ferroutage du Boulou, afin d'y évoquer le soutien de l'Etat au développement du fret ferroviaire, et ensuite à Gruissan pour des sujets environnementaux, mais il a annulé son programme pour se rendre à Nantes après l'incendie de la cathédrale.

La rédaction avec AFP