RMC

Coronavirus: est-ce une bonne idée de réserver des vacances à l'étranger?

Beaucoup de Français commencent à réserver ou ont déjà réservé leurs prochaines vacances pour cet été. Mais avec les cas de coronavirus toujours plus nombreux, est-ce raisonnable de prévoir un voyage à l'étranger?

Le quai d'Orsay sur son site internet préconise de "différer les déplacements à l’étranger, dans toute la mesure du possible”. Quant à Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, il dit clairement que “les voyages non-indispensables sont à reporter, surtout pour les pays hors de l’Union européenne”. Mais l'organisation mondiale de la santé pour l'instant ne recommande aucune restriction aux voyages.

En tous cas, si vous avez choisi de partir à l'étranger, il faut bien avoir à l'esprit que votre voyage peut être annulé à tout moment par exemple si un foyer d'épidémie se déclare sur votre lieu de destination, ou si la compagnie décide d'annuler ses vols vers une destination.

Est-ce qu'il y a des destinations à privilégier? ​

La crise du coronavirus pour l'instant ne touche pas tous les pays avec la même intensité. Avant de partir, il est impératif de vous renseigner sur la situation sanitaire de la région dans laquelle vous allez vous rendre.

Le site du ministère de la Santé propose une liste des zones d’exposition à risque mise à jour très régulièrement ainsi que des conseils spécifiques à destination des voyageurs. Il existe aussi un site internet Worldometers qui diffuse en temps réel le nombre de cas et de victimes pays par pays. En Europe, la France, l’Italie et l’Allemagne sont à l’heure actuelle les pays les plus touchés. Ailleurs, ce sont la Chine, la Corée du Sud et l’Iran qui comptent le plus de cas. ​

Les voyagistes cassent les prix​

On trouve des billets d'avion et des voyages organisés à des prix dérisoires par rapport aux tarifs habituels sur certaines destinations. Selon le cabinet Protourisme, quasiment tous les billets d'avion se vendent entre 30 et 40% moins cher que d'habitude.

Vous pouvez par exemple aller à Londres pour 90 euros aller-retour. Autre exemple relevé par le SETO le syndicat des tours-opérateurs, un voyage de 7 jours tout compris dans un 4 étoiles à Porto pour 589 euros au lieu de 741 euros avant la crise. Ou encore un voyage dans un 5 étoiles à Phuket en en Thaïlande pour 1154 euros au lieu de 1454 euros avant la crise.

Malgré ces tarifs attractifs, les voyagistes ont constaté cette semaine une baisse des réservations de 60%. Du jamais vu. Le secteur aérien a d'ailleurs annoncé ce jeudi, anticiper des pertes jusqu'à 113 milliards de dollars à cause du Covid19.​

Marie Dupin