RMC

Coronavirus: le huis clos, nouvelle doctrine du sport français?

Les mesures de sécurité pour contenir l'épidémie de coronavirus affectent fortement le sport en France et dans le monde.

Le huis clos, nouvelle doctrine du sport français? C'est ce vers quoi l'on semble se diriger alors que le match retour de Ligue des champions PSG-Dortmund de mercredi se déroulera sans spectateurs. Face à la propagation du coronavirus, "le huis clos peut devenir notre doctrine d'organisation des compétitions et du sport professionnel", a déclaré lundi en conférence de presse la ministre des Sports, Roxana Maracineanu.

On sait déjà que la 29e journée de Ligue 1, au programme le week-end prochain, sera soumise à la jauge des 1.000 personnes annoncée dimanche soir par le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Mais ce sont bien les préfets des territoires concernés qui prendront les décisions au cas par cas. Cette interdiction laisse trois possibilités aux clubs et associations sportives de l'hexagone. "Soit il peuvent vendre jusqu'à 1.000 billets ou un peu moins en comptant les gens sur le terrain, soit ils préféreront jouer à huis clos, soit ils reportent la rencontre si c'est reportable", a expliqué Roxana Maracineanu, la ministre des Sports.

"Vous prenez 25.000 places, vous multipliez par 10 à 12 euros, le tarif moyen, et vous avez déjà l'impact du manque de recettes"

La décision de tenir un match à huis clos devra en revanche être prise par le préfet du territoire concerné, précise la ministre. En Ligue 1 sont déjà concernés les matchs Lyon-Reims et Marseille-Montpellier ce week-end. Lundi soir, Lens recevait Orléans en clôture de la 28e journée de Ligue 2. Une rencontre a huis clos, donc une perte de recettes pour Lens, comme l'explique Arnaud Pouille, directeur général du club.

"C'est un peu compliqué, vous prenez une jauge moyenne de 25.000, vous multipliez par 10 à 12 euros, le tarif moyen, et vous avez déjà l'impact du manque de recettes. Ca fait des sommes conséquentes. 
Mais ça reste du sport et ce qui prévaut c'est la santé et la sécurité, donc on se plie aux règles d'ordre public et on avance." 

"On ne comprend pas parce que dans les métros parisiens, les gens sont confinés"

Très attendu, le 8e de finale retour de Ligue des champions PSG-Dortmund demain se jouera également sans spectateurs. Difficile à digérer pour Schneidy, supporter parisien.

"On ne comprend pas parce que dans les métros parisiens, les gens sont confinés. Et là pour un match on nous prive de notre droit de supporter. Donc on est très déçus."

Des restrictions qui touchent d'autres sports. Le dernier match de la France dans le tournoi des 6 nations est reporté. Et le public n'aura pas accès aux zones de départ et d'arrivée des prochaines étapes de la course cycliste Paris-Nice.

Benoit Ballet (avec J.A.)