RMC

Coronavirus: plus de risques pour les fumeurs?

Le tabac altère les voies respiratoires et c'est "la porte ouverte" au coronavirus selon Frédéric Le Guillou, pneumologue et président de l’association santé respiratoire France.

Fumer est mauvais pour la santé. Ca, on le sait depuis longtemps. Mais en pleine épidémie de coronavirus, maladie qui peut toucher notamment les voies respiratoires, certains se demandent si la cigarette pourrait être encore plus dangereuse si l'on contractait le virus.

Frédéric Le Guillou, pneumologue et président de l’association santé respiratoire France, était l'invité de RMC ce mercredi matin et assure que la cigarette peut aggraver les formes du coronavirus.

"Il faut savoir que l'alliance contre le tabac a alerté l'opinion via un communiqué le 4 mars relayant une étude montrant qu'il y avait un lien entre la cigarette et le risque de présenter des formes sévères du Covid19. Le risque est véritable. Fumer augmenterait de 50 % le risque de présenter une forme sévère, et de 133% les formes très sévères."

"Une des grandes fonctions du système respiratoire est la barrière infectieuse. Cette barrière est altérée par le tabac"

Le tabac altère la barrière naturelle que l'on a qui nous protège des infections et bactéries. C'est donc "la porte ouverte" au coronavirus selon ce médecin.

"On sait déjà que le tabac augmente le risque infectieux en général. Pour la grippe il y a un risque majoré de 21 à 59%. Le tabac est un irritant qui altère la muqueuse respiratoire. On a donc des brèches dans la barrière respiratoire. Une des grandes fonctions du système respiratoire est la barrière infectieuse. Cette barrière est altérée et c'est la porte ouverte au coronavirus."

Le pneumologue rappelle pour conclure que le confinement ne doit pas être total dans son logement et qu'il est crucial d'aérer les espaces de nos logements plusieurs fois par jour.

James Abbott