RMC

Coronavirus: quels sont les patients qui vont pouvoir prendre la chloroquine?

Le décret publié jeudi prévoit la possibilité de délivrer de médicament à des patients atteints par le coronavirus et hospitalisés. Mais pas en ville.

Face à l'engouement suscité par la chloroquine, le gouvernement a décidé d'encadrer la délivrance de Plaquenil, un médicament dérivé de la chloroquine. La vente est désormais limitée pour les patients qui utilisent ce traitement dans le cadre de polyarthrite rhumatoïde, de lupus ou encore d'allergies au soleil. Une manière de protéger ses malades d'une éventuelle pénurie. Il est aussi interdit d'exporter ce médicament à l'étranger.

Le décret publié jeudi prévoit également la possibilité de délivrer de la chloroquine à des patients atteints par le coronavirus et hospitalisés. Une décision saluée par le professeur Didier Raoult. Malgré une utilisation qui divise toujours la communauté scientifique, l'infectiologue marseillais préconise depuis plusieurs semaines déjà, l'utilisation de ce médicament pour des patients atteints par la Covid-19. 

Mais ce traitement ne pourra pas être prescrit de manière massive par des médecins de ville. En clair, il n'est pas encore question d'en donner à tous les Français, des recherches sont encore en cours.

Un recours au Conseil d'Etat

La chloroquine pourra être prescrite à des patients atteints du virus et hospitalisés, et peut être administrée "sous la responsabilité d'un médecin", sans préciser s’ils doivent être dans un état grave pour en bénéficier. C'est pourtant ce qu’avait préconisé le ministre de la Santé Olivier Véran.

Pour le ministère, il n'y a pas de contradiction. Le Haut Conseil de la Santé publique est très clair: il faut exclure toute prescription massive aux patients atteints de forme non-sévères en l’absence de données scientifiques probantes. Concrètement le traitement doit être prescrit seulement à l’hôpital.

L’Agence nationale du médicament précise qu’à ce jour les deux médicaments contenants de la chloroquine ne sont pas indiqués dans la prise en charge du Covid-19 en ville. L’ANSM souhaite aussi éviter une surconsommation et une pénurie du traitement pour les patients atteints d’autres pathologies soignées par la chloroquine. 

Pourtant, de nombreux malades du coronavirus non-hospitalisés réclament eux aussi d'être soignés avec de la chloroquine. Maître David Gaschignard représente l'un d'entre eux. Il vient de saisir le Conseil d'Etat pour généraliser l'usage de la molécule. Le Conseil d'Etat doit se prononcer sur la question d'ici la fin de semaine au plus tard. 

Jean-Baptiste Bourgeon avec Xavier Allain