RMC

Coronavirus: sur RMC, la SPA annonce "mettre à disposition" ses moyens chirurgicaux vétérinaires aux hôpitaux

Dans cette lutte contre le coronavirus, les vétérinaires proposent leur aide à la médecine humaine. Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA était l’invité de la matinale de Jean-Jacques Bourdin.

Les animaux au secours des humains. Les hôpitaux continuent de se remplir avec l’afflux de cas de coronavirus. Une situation, qui laisse craindre un manque de matériel hospitalier pour prendre en charge l’ensemble des patients.

Alors, pour renforcer l’équipement des hôpitaux, les vétérinaires sont appelés à mettre à disposition leur matériel médical pour la médecine humaine.

"La SPA dispose d’une douzaine de respirateurs que nous utilisons d’habitude pour les opérations sur nos animaux. Nous les mettons bien évidemment à disposition de la médecine humaine. Nous avons réduit notre activité chirurgicale à l’urgence donc nous pouvons les prêter", détaille Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA.

"C’est la preuve de la non contamination possible entre l’animal et l’homme"

Jacques-Charles Fombonne se veut rassurant et tient à rappeler une chose: le coronavirus ne se transmet pas par les animaux. 

"Des imbéciles et des irresponsables laissent croire sur les réseaux sociaux que la maladie peut se transmettre de cette façon. Toutes les études scientifiques qui ont été faites par l’OMS disent qu’il n’y a aucune contamination possible. En plus, dans la feuille du gouvernement que l’on remplit pour pouvoir sortir, vous pouvez sortir pour promener vos animaux. S’il y avait le moindre risque, ils ne nous laisseraient pas sortir avec eux. C’est la preuve de la non contamination possible entre l’animal et l’homme".

Des animaux, qui ont une importance toute particulière en cette période de confinement puisqu’ils apportent un véritable réconfort: "C’est le bien être réciproque entre l’Homme et l’animal. L’animal réduit le stress, il rassure. C’est un animal de compagnie donc il apporte effectivement une compagnie, on se sent moins seul", rappelle le président de la SPA.

Bourdin Direct (avec C.P.)